Accueil Biodiversité La biodiversité de la Tanzanie est grandement menacée

La biodiversité de la Tanzanie est grandement menacée

323
PARTAGER
tanzanie
Crédit photo : Joel Herzog - Unsplash

La Tanzanie est un pays qui compte un bon nombre de réserves et de parcs naturels. Néanmoins, comme beaucoup, leur biodiversité et les populations d’éléphants sont en grand danger.

La Tanzanie : un pays qui regorge de vie et de diversité

Les paysages, la faune et la flore de la Tanzanie sont depuis longtemps devenus mythiques. Chaque année, de nombreux curieux s’y attellent pour avoir la chance d’observer la diversité et la vie dans le pays. Là-bas, la nature propose des contrastes grandioses, ainsi que des milliers d’hectares consacrés à la faune. Dès que l’on pénètre les parcs, les éléphants, les zèbres et beaucoup d’autres animaux sont rapidement visibles et ne sont en rien effrayés par la présence de l’humain.

tanzanie
Crédit photo : Joel Herzog – Unsplash

Et justement, tous ces paysages et la vie qu’ils abritent sont en grand danger, à l’instar des lacs complètement asséchés par les systèmes d’irrigation. Les animaux sont ainsi directement concernés par l’exploitation de la nature par les humains, et notamment les éléphants.

Des populations animales complètement décimées

Pour préserver la richesse de sa biodiversité, la Tanzanie a d’ores et déjà fait de près d’un tiers de son territoire des parcs nationaux et réserves. Et pourtant, cela ne semble pas suffire, puisque la moitié des éléphants du pays ont été décimés en seulement cinq ans (2009 à 2014). Ils sont notamment victimes des braconniers, qui les chassent toujours pour leur ivoire.

tanzanie
Crédit photo : Larry Li – Unsplash

Le gouvernement souhaiterait instaurer une meilleure répartition des richesses produites par le tourisme, et ainsi en faire bénéficier les nombreuses communautés, comme la tribu des Massaïs. Mais ces actions resteront vaines si rien n’est fait pour remédier à la situation. Partout, le braconnage décime les populations animales, et de nombreuses espèces sont concernées. À ce rythme, les éléphants de Tanzanie ne seront plus qu’un souvenir d’ici quelques années.

Source :

Francetvinfo