Accueil Projets Innovants Fontus Airo: la bouteille qui convertit l’air ambiant en eau minérale

Fontus Airo: la bouteille qui convertit l’air ambiant en eau minérale

42
0
PARTAGER
Fontus Airo

Fontus Airo est un concept avant-gardiste qui permet de récupérer l’humidité contenue dans l’air par système de condensation. Grâce à un énorme coup de pouce financier, sa commercialisation à grande échelle pourrait bientôt voir le jour !

Ce qui n’était encore qu’un prototype il y a un peu moins de 2 ans a fait un grand pas en avant. Déjà déclinée en version vélo, la bouteille Fontus adopte aussi un design propre à la randonnée pédestre et autres activités de plein air. Kristof Retezàr, un designer autrichien qui n’est autre que son concepteur, espère obtenir un débouché commercial par le biais d’une campagne de crowdfunding.

À ce jour, pas loin de 346.000 € ont été récoltés, dépassant de plus de 1000% le plafond alors fixé à 30.000 €. Adapté aux aventuriers dans l’âme ou tout simplement à ceux qui veulent profiter de la nature sans avoir à se soucier d’un potentiel manque d’hydratation, ce dispositif pourrait aussi servir dans les pays où l’eau potable est difficilement accessible. Tel est d’ailleurs l’objectif futur de son inventeur !

Une manière intelligente et écolo de s’approvisionner en eau

Comme sa proche cousine Fontus Ryde (le modèle adapté aux cyclistes), Fontus Airo est conçue de manière à capter l’air ambiant par aspiration, via un petit ventilateur. L’air est ensuite filtré puis chauffé à l’aide de panneaux solaires et l’humidité obtenue est refroidie au moyen de refroidisseurs avant de passer au travers de capsules spéciales chargées en minéraux. L’eau fraîche ainsi reminéralisée s’écoule enfin dans la bouteille par processus hydrophobique et est prête à boire. L’ensemble du dispositif fonctionne grâce à un tapis solaire, sur lequel il est même possible de recharger son téléphone portable via une connexion USB intégrée.

Avec un design ultra compact et une contenance de 80 cl, ce système est aussi pratique qu’éco-responsable, puisqu’il limite le transport de multiples bouteilles en plastique et exploite l’air ambiant sans avoir à puiser dans les ressources naturelles. Du fait qu’il se glisse facilement dans un sac, il est de plus adaptable à tous types de disciplines extérieures (camping, randonnée pédestre, voile, pêche, pétanque, escalade, etc.).

Des limites ont été dépassées et d’autres sont encore à surmonter

Cette bouteille à l’allure futuriste peut capturer jusqu’à 50 cl d’eau par heure, mais seulement sous certaines conditions climatiques. Elle doit en effet être exposée à un taux d’humidité situé entre 80 et 90% et à une température de 30 à 40°C, ce qui freine considérablement son rendement dans certaines parties du globe.

Par ailleurs, si le dispositif ne laissait pas passer les microparticules comme la poussière, il pouvait en revanche difficilement filtrer les sédiments ou les polluants urbains en suspension dans l’atmosphère. Un problème qui semble pour l’heure être solutionné par l’ajout d’un filtre à charbon.

Kristof Retezàr estime qu’une fois les compétences de cette bouteille optimisées, il serait de bonne augure d’en faire profiter les régions du monde les plus impactées par le manque d’accès à l’eau potable, la sécheresse et l’insalubrité. Espérons que cette étape arrive bientôt pour que des vies soient ainsi sauvées !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz