Accueil Droits des animaux Un jeune torero meurt encorné en pleine corrida en Espagne

Un jeune torero meurt encorné en pleine corrida en Espagne

264
PARTAGER
Victor Barrio, mort dans une corrida en Espagne

Un matador espagnol a été tué par un taureau lors d’une corrida en Espagne, le 9 juillet 2016. C’est la première mort d’un torero depuis trente ans dans le pays.

Samedi 9 juillet, une corrida en Espagne a viré au drame. Victor Barrio, un jeune torero espagnol de 29 ans, est mort des suites d’un coup de corne lors de la feria de Teruel, une ville située dans le centre-Est du pays. L’infirmerie des arènes a constaté le soir même la mort du torero, qui avait reçu le coup de corne au côté droit du thorax, a précisé Tauroemocion, l’entreprise organisatrice.

C’est la première mort d’un torero en trente ans en Espagne.

Les images de la scène montrent comment Lorenzo, un taureau de plus de 500 kilos, assène le coup de corne fatal s’enfonçant sous l’aisselle du torero. La bête est alors éloignée par d’autres torero, tandis que Victor Barrio gît à terre, avant d’être porté d’urgence à l’infirmerie.

(Attention, les images ci-dessous peuvent choquer)

La tauromachie divise l’Espagne

Selon les dernières données officielles, 1868 spectacles taurins ont été organisés en Espagne en 2014. Ils ont attiré six millions de spectateurs et les “toros” rapportent annuellement 3,5 milliards d’euros, selon l’Association nationale des organisateurs de spectacles taurins (Anoet).

La Catalogne a interdit les corridas en 2012, et certaines villes ont suspendu la feria. Le parti de défense des animaux en Espagne Pacma, qui milite notamment pour l’interdiction des spectacles taurins, a obtenu un score électoral remarqué aux dernières législatives, dans un pays où les opposants à la corrida ont de plus en plus de poids.

La corrida divise aussi en France. Si elle a été rayée de la liste du patrimoine culturel immatériel français en 2015, elle est toujours pratiquée dans quelques villes du Sud du pays. Et le drame de ce weekend relance la polémique et les réactions sont nombreuses sur Twitter, les internautes dénonçant une tradition cruelle et dépassée:

Comme le veut la tradition, la mère du taureau, Lorenza, a été envoyée à l’abattoir dans la foulée…