Accueil Maladies & Problèmes La viande transformée et les autres substances “ordinaires” classées cancérogènes

La viande transformée et les autres substances “ordinaires” classées cancérogènes

24
0
PARTAGER
viande transformée cancérogène

Alors que l’OMS vient de déclarer la viande transformée comme cancérogène, il est intéressant de voir à quoi on peut la comparer à présent

Les hot-dogs, la sauce bolognaise et autres viandes transformées se classent désormais aux côtés du tabac, de l’alcool et d’environ une centaine d’autres substances de la liste du Groupe 1 que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) appelle “agents cancérogènes certains pour l’homme”. Difficile d’apprendre ça. En effet, vous vous demandez peut-être déjà si vous devez arrêter de manger de la viande transformée ou non.

En 2012, 14,1 millions de nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués et 8,2 millions de décès par cancer ont été enregistrés, selon le CIRC. Voici un petit aperçu des autres choses que nous rencontrons dans la vie quotidienne et que l’agence basée à Lyon estime causer le cancer.

L’Alcool

Le National Toxicology Program du Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis répertorie la consommation de boissons alcoolisées comme un agent cancérigène pour l’homme. Selon son rapport sur les cancérogènes, on estime que 3,5% de tous les décès par cancer aux États-Unis en 2009 (environ 19.500 décès) étaient liés à l’alcool. En 2011, l’alcool était encore loin devant les décès liés à la prise de cocaïne ou d’héroïne (mais très, très loin derrière le tabac). Un autre rapport a constaté que les personnes qui consomment environ 3,5 boissons alcoolisées par jour ont au moins deux à trois fois plus de risques de développer des cancers de la tête et du cou que les non-buveurs.

Le Tabac

Le CIRC relie la fumée de cigarette avec le cancer du poumon, de la vessie, de la lèvre ainsi que des cancers gastriques, hépatiques et rénaux, entre autres. Le tabac tue près de 6 millions de personnes chaque année, selon l’Organisation mondiale de la Santé.

Les solariums

L’exposition aux lampes ou bancs solaires est connue pour être un cancérogène pour l’homme. Les cabines de bronzage UV seraient responsables de 800 morts par an en Europe par mélanome (cancer de la peau). En outre, plus l’exposition est longue, plus le risque est élevé, en particulier chez les personnes exposées avant l’âge de 30 ans.

La pollution de l’air

La pollution de l’air extérieur a été ajoutée à la liste des substances cancérigènes du CIRC en 2013. L’agence a déclaré qu’il existait suffisamment de preuves que l’exposition à la pollution atmosphérique provoquait le cancer du poumon, et elle a également noté une association avec un risque accru de cancer de la vessie. L’agence a déclaré que, en 2010, 223.000 décès par cancer du poumon dans le monde résultaient de la pollution de l’air.

Crédit photo principale : Pixabay – Republica

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz