Les fabricants de bouteilles plastiques, de briques et de cubis auront fort à faire d’ici 2024. En effet, la législation a changé cette année et leur impose le fait de lier désormais au corps du contenant les bouchons des bouteilles plastiques, des briques et cubis qu’ils fabriquent. L’objectif est de faciliter la collecte de ces accessoires et en faciliter par la même occasion le recyclage. Si certains industriels tels que Cristaline avait anticipé tout ceci depuis 2018,des dizaines de centaines d’autres concurrents devront s’arrimer au quai d’ici fin 2023.

Cristaline avait tout anticipé

En 2018, la marque d’eau low-cost Cristaline lançait une bouteille avec le bouchon solidaire au corps du contenant. D’aucuns avaient trouvé ce changement superflu, et l’ont même trollé dans des publicités parodiques.

L'eau en bouteille est une véritable catastrophe écologique
Canva

En 2021, ce fut le tour de la marque Courmayeur, de faire pareil en faisant le choix de bouteilles avec le bouchon solidaire au corps. Et il semblerait que les pouvoirs publics aient fini par valider cette idée, qui deviendra dès 2024 une norme et donc obligatoire. C’est ce qui ressort du décret N° 2020-1724 du 28 décembre 2020, relatif à l’interdiction d’élimination des invendus alimentaires et à diverses dispositions de lutte contre le gaspillage.

Cette loi impose donc aux fabricants de lier le bouchon à la bouteille pour les contenants jusqu’à 3 litres. Petites bouteilles comme magnum. Laits comme sodas, boissons énergisantes et autres sont logés à la même enseigne et devront s’y conformer dès le 1er janvier 2024.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici