Les porcs sont convoités pour leur chair blanche, conseillée par les médecins, en comparaison notamment avec la chair rouge des viandes telles que le bœuf. Cependant, cet animal ne serait pas utile que pour nous nourrir, puisqu’il permettrait également de produire un biocarburant capable de faire rouler nos voitures. En effet, en Bretagne un éleveur porcin vient de créer une filière, visant à transformer l’urine de porc en biocarburant. Une petite révolution en marche !

Valoriser les déchets, la nouvelle tendance

Il n’y a pas que la viande qui soit finalement bénéfique pour l’homme, chez le porc. Son urine également serait une petite mine d’or. A en croire Stéphane Louesdon, un éleveur porcin basé en Bretagne qui vient de mettre en place la filière d’un biocarburant à base d’urine de porc.

Une pompe à hydrogène liquide – Crédits photo : YouTube

On vous voit déjà imaginer de l’urine de porc dans le réservoir de votre voiture… en fait vous avez tout faux. Puisque le procédé mis en place par l’éleveur vise à valoriser les déchets du porc.

Notamment son urine justement. Afin de produire de l’hydrogène 100 % bio. Ledit hydrogène sera stocké dans des cuves et pompes de distribution, d’où les automobilistes pourront se ravitailler.

Stéphane Louesdon a sobrement baptisé sa filière de transformation d’urine de porc Green Pig.

De l’urine de porc transformée en biocarburant

A la tête d’un cheptel de 360 truies qui mangent, dorment urinent quasiment chaque heure de la journée, Stéphane a vu en cette urine une mine d’or.

Une voiture à hydrogène – Crédits photo : YouTube

Au bout du développement de sa technologie, il conclut que 20 litres d’urine de porc produisent 1 kg d’hydrogène verte. Ce kilogramme d’hydrogène offrirait 100 km de route à un automobiliste.

Comment ca marche ?

Le procédé se base en fait sur l’électrolyse. En effet, alimenté par des éoliennes, un électrolyseur capte de l’urine de porc l’hydrogène. Celui-ci ne produisant aucune molécule de carbone du fait de sa production alimentée par des énergies renouvelables, on parle donc d’hydrogène vert.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici