fbpx
Accueil Biodiversité Accusés d’être vecteurs du coronavirus, les pangolins sont victime d’un braconnage intensif

Accusés d’être vecteurs du coronavirus, les pangolins sont victime d’un braconnage intensif

0
391
Pangolin en voie d'extinction

Le pangolin fait partie de ces animaux sauvages qui sont braconnés depuis belle lurette. Seulement ce dernier pourrait bien avoir atteint son seuil critique d’extinction dans la mesure où l’exploitation de ses écailles et de sa chair a pris des proportions folles depuis le début de la pandémie du coronavirus. En effet l’animal est accusé d’être le réservoir et le vecteur du COVID-19. Son braconnage intensif est désormais acté.

Le pangolin, un animal accusé d’avoir mis l’humanité à mal

Depuis que le COVID-19 a pris ses quartiers en Chine, les chercheurs mènent des dizaines d’études afin d’élucider le chemin de contamination qui a été emprunté par le virus pour se retrouver chez l’Homme. Parmi les animaux incriminés au départ, figurait le serpent, la chauve-souris et même le chien et la grenouille.

Le Coronavirus sauvera-t-il le pangolin
Canva

En effet les habitants de l’Empire du Milieu sont adeptes de ces viandes inédites dont ils sont les seuls à détenir les secrets culinaires. Seulement voilà, quelques temps après avoir écarté tous ces animaux, ce fut au tour du pangolin de passer sur le grill. Et il fut avéré avec une certitude troublante, que c’est ce petit mammifère qui avait transmis le COVID-19 à l’Homme.

Depuis lors une chasse au pangolin taille XXL a été entamée en Chine, où l’animal est braconné à outrance désormais.

Le pangolin en voie d’extinction

Dernièrement nous vous annoncions les chiffres du braconnage du pangolin. Plus de 900 000 pangolins ont en effet été commercialisé au marché noir en l’espace de 15 années. Et cette cadence ne cesse de prendre de l’ampleur. Surtout maintenant qu’il a été clairement établi que le pangolin était à l’origine de la pandémie du coronavirus.

pangolin
Crédit photo : Wikimedia Commons

Les organismes de protection des animaux craignent du coup une extinction de masse de cet animal qui n’avait pourtant rien de méchant.

Source :

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici