fbpx
Accueil Société / Mondialisation Législatives au Mali : Aliou Boubacar Diallo bel et bien candidat à...

Législatives au Mali : Aliou Boubacar Diallo bel et bien candidat à Kayes

0
266

La base électorale d’ADP-Maliba l’avait souhaité depuis plusieurs jours. Aliou Boubacar Diallo sera bel et bien candidat aux élections législatives à Kayes au grand bonheur de ses militants. Il prendra la tête d’une coalition qui regroupe plusieurs mastodontes de la scène politique malienne.

Aliou Boubacar Diallo à la conquête de sa région natale

Aliou Boubacar Diallo a confirmé son intention de se présenter aux prochaines élections législatives du Mali à l’occasion d’un récent déplacement à Kayes. Les législatives auront lieu en deux temps : d’abord le 29 mars, puis le 19 avril 2020. Le président-fondateur d’ADP-Maliba ira donc à la conquête de Kayes, sa région d’origine. Plus que l’homme lui-même, c’est toute la base de son parti qui a voulu de cette candidature. « Au vu de ce qu’il a fait pour Kayes dont il est originaire, il est naturel que la base demande à ce qu’il soit le responsable parlementaire de la 1ère région », a déclaré Oumar Niane, Coordinateur de la région de Kayes pour le compte du parti.

Pour ceux qui l’ignorent encore, le futur Honorable Aliou Diallo est une figure importante du cercle de Kayes. Il jouit d’une grande légitimité auprès des populations et fait la fierté de sa région. En 2018, il a participé à l’élection présidentielle du Mali et a terminé 3ème du scrutin. Il s’agissait pourtant de sa première participation.

Aliou Boubacar Diallo à la tête d’une coalition

À l’instar de plusieurs autres circonscriptions électorales du pays, ADP-Maliba a formé une coalition avec des partis pour la conquête de Kayes. Ce sont : l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA), le Rassemblement pour le Mali (RPM), l’Union pour la république et la démocratie (URD) et bien sûr l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba). Certains ont formulé des critiques sur cette alliance mais les dirigeants de l’ADP-Maliba justifient le choix par la réalité d’un scrutin législatif à deux tours ainsi que le poids des réalités locales et de la personnalité des candidats dans le choix des partis. Argument : se montrer capable de rassembler autour de soi l’ensemble des forces politiques.

Nationalement, l’ADP-Maliba a constitué plusieurs listes qui devraient permettre au parti de sortir de cette alliance avec un grand nombre de députés. La plupart de ces listes ont été directement chapeautées par Aliou Diallo, en véritable stratège. Il s’agit de Kayes, Nioro, Niono, Nara, Banamba, Ségou, la Commune 1, Tombouctou pour ne citer que ceux-ci.

Retrait surprise du charismatique Président des jeunes de l’ADP-Maliba

Au-delà d’Aliou Diallo, celui dont la candidature avait suscité d’énormes espoirs transcendant toutes les barrières partisanes est le Président de la jeunesse de l’ADP-Maliba, Cheick Oumar Diallo. Lors de son investiture en qualité de candidat du parti en Commune 5 du district de Bamako, c’est l’ensemble des populations qui ont apprécié l’annonce. Mais à la surprise générale, COD, comme il se fait appeler, a annoncé le retrait de sa candidature au profit d’une candidature féminine dans une alliance avec l’URD et l’ADEMA. Une annonce de retrait qui a fortement affecté le moral des jeunes du parti qui étaient déterminés à assurer une victoire au premier tour à leur Président. L’intéressé, joint par téléphone, a indiqué avoir fait ce choix « dans l’intérêt du parti ». La démarche a été saluée par Aliou Diallo lui-même ainsi que par les observateurs politiques qui y ont vu le signe d’une grande maturité politique de la part d’un jeune de son envergure. COD devrait à présent déployer son énergie pour soutenir le parti partout où il le pourra.

Globalement, selon l’entourage d’Aliou Boubacar Diallo, le Président d’Honneur considère ces élections législatives comme un test grandeur nature pour l’ADP-Maliba. Elles permettront de jauger l’assise du parti en prélude à la présidentielle de 2023 mais aussi pour assurer une plus grande portée des idées du parti à l’Assemblée nationale.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !