Le transport aérien est une source non négligeable de pollution. Non seulement du fait de l’exploitation des avions qui déversent des quantités astronomiques de gaz à effet de serre dans notre atmosphère, mais aussi et surtout des sites d’attache de ces avions, soit les aéroports, qui consomment d’importantes quantités d’électricité afin d’assurer le bon fonctionnement du transport aérien. Face à cette dynamique qui tend à ne pas changer malgré les sirènes des associations de respect et protection de l’environnement, les Aéroports de Paris ont pris la décision de passer au vert.

Des panneaux solaires – Crédits photo : PxHere

En effet, dans les mois à venir une infrastructure de production énergétique 100 % solaire verra le jour. Elle aura pour rôle d’alimenter les Aéroports de Paris en électricité.

Tous ligués pour une énergie verte

Les trois aéroports civils de Paris, soit celui du Bourget, de Paris-Charles-de-Gaulle, d’Orly ont décidé de se passer désormais de l’énergie produite à partir de sources non renouvelables. L’objectif est d’être 100 % alimenté d’ici 2021 en énergie 100 % verte.

Un parc solaire bientôt opérationnel – Crédit photo : Andreas Gucklhorn – Unsplash

Les trois grands puiseront leur électricité dans trois parcs solaires qui devraient voir le jour dans les environs, et en cours d’étude par les entreprises du Groupe ADP, Urbasolar et Gazel Energie.

Trois parcs solaires pour trois aéroports civils

Les trois parcs solaires devraient d’après les informations mises à disposition par les principaux concernés, s’étaler sur une superficie de 40 hectares. Avec plus de 15 000 panneaux solaires prévus, ces trois parcs sont attendus pour produire jusqu’à 47 gigawattheures d’électricité par an. Soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 15 000 habitants.

L’aéroport international d’Arlanda à Stokholm – Crédits photo : Wikimedia

Dans un premier temps il est prévu de n’assurer que 10 % des besoins énergétiques des trois aéroports. Soit de quoi alimenter l’éclairage et les principaux centres de contrôle aérien. Au fur et à mesure les trois aéroports ne devraient être alimentés que par de l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici