C’est une grande première ! En effet, pour la première fois, l’association Marecamp a aperçu trois orques dans le détroit de Messine. C’est le bras de mer séparant la péninsule italienne et la Sicile. Ces animaux marins ne vont jamais dans cette partie du globe. Cette observation, aussi magnifique soit-elle, est aussi très inquiétante.

Une observation surprenante et incroyable

Quelle ne fut pas la surprise de ce pêcheur âgé de 25 ans lorsqu’il a aperçu des orques. Simon Vartuli naviguait dans une barque et a vu les orques remonter à la surface. Il a expliqué avoir eu très peur au départ car les animaux marins sont énormes. Mais finalement, il est resté avec eux durant une heure, et était à environ 1 mètre d’eux. Un moment magique !

Il faut savoir que trois orques avaient été observés au large du port de Gênes il y a une semaine. Ce qui signifie que les orques auraient parcouru 800 kilomètres en seulement sept jours. D’après une spécialiste en biologie marine, c’est tout à fait possible. Cependant, on ne sait pas pourquoi les orques sont venus vers la Sicile. Plusieurs hypothèses ont été évoquées.

La recherche de nourriture

Il semble que les orques étaient en recherche de nourriture. Elles seraient descendues vers la Sicile, pour ensuite regagner le détroit de Gibraltar et remonter vers l’océan puis vers l’Islande. Cependant, ces mammifères sont très stressés, et le trafic maritime important dans cette partie du globe représente un danger pour les orques.

Un appel à a été lancé auprès des pêcheurs qui doivent alerter les autorités s’ils les voient. Il s’agit d’une espère en danger, et il est essentiel de les aider à regagner leur « domicile » avant que ces trois orques ne soient pris au piège dans des filets de pêche. Le mystère reste entier quant à leur présence en Italie…

Source :

Demotivateur

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici