Des marques vestimentaires se lancent dans le recyclage

Gaspillage vestimentaire - Crédits photo : Pixnio

La nouvelle loi écologie a vraiment créé une petite vague verte qui tend à toucher les grands noms de l’industrie. Y compris dans le domaine du vestimentaire. Alors qu’à une certaine époque la norme était de jeter ou brûler les invendus, désormais il est formellement interdit de le faire. Et comme solution les industriels du secteur du vêtement ont décidé de se lancer dans une campagne de recyclage.

De grands nom du vêtement grand-public

Près de 70 sociétés ont décidé de sauter le pas et se lancer dans le recyclage.Parmi lesquelles Decathlon, Kering ou Monoprix.

Toutes prendront en effet part ce 5 octobre 2019 à une campagne sur les réseaux sociaux afin d’encourager les consommateurs à offrir une seconde vie à leurs textiles. Qu’il s’agisse du linge de maison ou des vêtements.

C’est une première pour des marques qui en général sont synonymes de gaspillage vestimentaire. Le temps d’une journée, la campagne numérique baptisée #RRR apprendra comment réparer, réutiliser ou recycler ses vêtements usagés. Annoncée en grandes pompes le 30 septembre dernier, la campagne était très attendue par Eco TLC, la firme en charge de la collecte desdits textiles usagés.

Gaspillage vestimentaire – Crédits photo : Pixnio

Du gaspillage vestimentaire au recyclage des textiles usagés

Chaque année, TLC met sur le marché l’équivalent de 2,6 milliards d’articles. Ce qui représente une bagatelle de 9,5 kg de textile par Français par an. Cependant, jamais la question de la réparation ou de la réutilisation n’avait été soulevée avec autant d’insistance.

Du coup, l’enjeu écologique que représente la prise de conscience des consommateurs et industriels du textile est nécessaire pour que nous changions nos habitudes vestimentaires. Ou le destin que nous vouons aux vêtements, nappes ou autres produits textiles arrivés en fin de vie.

La campagne prendra ses quartiers dès 8h demain sur les pages des différentes entreprises citées ci-dessus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here