Accueil Développement durable Londres prend une initiative révolutionnaire pour chauffer les habitants

Londres prend une initiative révolutionnaire pour chauffer les habitants

Pixabay - 12019

L’idée fait le buzz et semble prometteuse, et vous allez vite comprendre pourquoi. Londres a constaté qu’il faisait extrêmement chaud dans ses rames de métro à cause du manque de climatisation et du confinement humain. Les autorités ont imaginé une solution innovante pour utiliser cette chaleur !

30

La plupart des grandes capitales du monde cherchent à trouver des solutions renouvelables afin de répondre aux besoins des populations. Malheureusement, c’est très difficile, mais Londres vient de prouver que c’était possible. En effet, la capitale britannique a annoncé un nouveau projet révolutionnaire et particulièrement original.

L’idée est simple. Le projet vise à capture la chaleur produite dans les rames de métro pour la récupérer et l’utiliser ensuite pour chauffer les logements de habitants. Ainsi, on évite la déperdition de cette chaleur. En ce sens, il faut savoir que la centrale de Bunhill, au nord de la ville, proposait déjà une solution similaire. En effet, elle proposait à 700 foyers un chauffage plus écologique en redistribuant les déperditions de chaleur issues de la production d’énergie électrique.

Une jolie idée

Ce projet est né d’une collaboration entre le quartier d’Islington, Transport for London et la firme Ramboll. A force de réfléchir à cette chaleur inutilisée, ils ont décidé d’alimenter 1 100 foyers grâce à cette dernière. Ainsi, plusieurs conduites d’eau seront installées pour récupérer la chaleur souterraine et la redistribuer pour chauffer les logements.

Il faut d’ailleurs savoir que l’été, le système sera inversé et permettra ainsi de réduire la chaleur dans le métro grâce à un air plus frais provenant directement de l’extérieur. Londres a décidé de s’engager officiellement contre les modes de consommation qui sont trop énergivores, et a notamment interdit le chauffage au gaz pour tous les foyers dès 2025.

Prenons exemple sur la capitale britannique qui trouve de nouvelles idées et fait de grands pas en avant pour l’environnement. Bravo !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here