Un Vietnamien invente la paille biodégradable fabriquée à partir d’herbes sauvages

Des pailles à base d'herbes sauvages - Crédits photo : cuahang3t.org

La grande majorité des pays européens devraient dès 2021 abandonner les pailles et couverts en plastique du fait de l’entrée en vigueur d’une loi restreignant la production ou la distribution de produits plastiques à usage unique. Du coup il était absolument nécessaires pour les industriels de trouver une solution. Malheureusement c’est un féru d’écologie qui y a pensé avant eux, puisqu’il a conçu des pailles à biodégradables base d’herbes sauvages.

Une invention assez révolutionnaire

Chaque année ce sont 8 millions de tonnes de déchets plastiques qui se retrouvent dans nos océans. Principalement des couverts et des pailles en plastique. Si quelques nations ont décidé d’agir contre la poursuite de cette pollution anarchique de nos cours d’eau, pour inciter les consommateurs à réduire leur consommation il serait probablement judicieux de leur proposer des alternatives.

Bien qu’il l’ait avant tout fait pour son pays et ses concitoyens, le Vietnamien Tran Minh a mis au point des pailles biodégradables qui peuvent être conservées 6 mois à température ambiante.

Uniquement disponible au Vietnam pour l’instant

Cette petite révolution n’est pour l’instant disponible qu’au Vietnam. Pour l’heure l’exportation vers d’autres contrées n’est pas envisagée, même si Tran Minh y songe sérieusement dans le cadre d’un business plan à venir. En attendant, si vous êtes de passage dans au Vietnam sachez qu’il vous en coûtera l’équivalent de 0.23 ou 0.43 euro selon que la paille soit séchée ou non.

Écologiques et biodégradables de bout en bout

Produites selon des procédés hautement respectueux de l’environnement, les pailles de Tran Minh sont biodégradables à tous les niveaux de leur processus de fabrication. Notamment en ce qui concerne le séchage ou l’emballage. Elles sont vendues conservées dans des feuilles de bananes, qui se dégradent dans l’environnement sans action de l’homme au bout de quelques jours à peine. Et de plus sans rejeter la moindre once de substance nocive pour l’environnement.

Source :

Neozone

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here