Accueil Climat La sécheresse va-t-elle devenir la norme en France ?

La sécheresse va-t-elle devenir la norme en France ?

61
sécheresse
Crédit photo : Nikita Sypko - Unsplash

Cet été, la sécheresse a sévi dans plusieurs dizaines de départements français. D’ici trente ans, cette situation pourrait tout à fait devenir la norme. Peut-on encore préserver nos ressources en eau ? 

Les mesures de restriction d’eau de nombreux département français

Au cours de la semaine passée, des mesures de restriction d’usage de l’eau concernaient un total de 80 départements français. Parmi eux, beaucoup se trouvent encore dans cette même situation. Les sécheresses n’ont rien de nouveau, mais elles pourraient encore s’intensifier et devenir plus fréquentes dans les années à venir. Et ce, en grande partie à cause du réchauffement climatique. En 2050, la sécheresse pourrait devenir la norme en France. 

La sécheresse sera la norme en 2050 – Crédit photo : Maud Correa – Unsplash

Cette situation va donc nécessite des adaptations dans les villes et dans le domaine agricole. Nous allons devoir multiplier les efforts de préservation et de récupération d’eau, notamment dans les surfaces urbanisées. Les eaux de pluie ne sont pas suffisamment collectées ni utilisées. 

Un Français consomme 148 litres d’eau par jour 

En moyenne, un Français utilise 148 litres d’eau par jour, ce qui est encore considérable. D’autre part, près de 20 % de l’eau potable est perdue durant le trajet entre son lieu de production et son lieu d’exploitation (le robinet des consommateurs, en l’occurrence). 

Quelles mesures prendre pour préserver l’eau ? – Crédit photo : Curioso Photography – Unsplash

Afin de lutter contre les effets de la sécheresse, nous devons veiller à limiter notre consommation d’eau. Plusieurs solutions sont à mettre en place dès à présent. Parmi les plus courantes : ne pas laisser couler l’eau du robinet, utiliser un lave-vaisselle, prendre des douches rapides, utiliser un éponge et non un jet pour nettoyer une voiture… Mais dans le domaine agricole, des changements deviennent aussi nécessaires, comme le fait d’opter pour des cultures et des céréales moins gourmandes en eau. Le maïs nécessite énormément d’eau, contrairement à l’épeautre.

Source :

francetvinfo