Accueil Nutrition Manger trop de piments serait mauvais pour la mémoire

Manger trop de piments serait mauvais pour la mémoire

Pixabay - JillWellington

Les piments, ces petits aliments si forts mais aussi si bons, qui permettent de relever les plats… Eh bien figurez-vous qu’ils ne seraient pas bons pour la santé, et augmenteraient notamment les risques de démence ! C’est une étude internationale qui le prouve.

Le déclin intellectuel

Avis aux amateurs de piments ! Une étude dont les résultats ont été publiés dans la revue Nutrients, tire la sonnette d’alarme. Il semble que les plats trop épicés pourraient affecter votre santé cognitive. On parle de perte de mémoire, de démence ou encore de déclin intellectuel. Eh oui, pas de quoi rire !

La recherche a été menée par des scientifiques qui se sont intéressés durant 15 ans à des habitants du Qatar, de l’Australie des Etats-Unis et de la Chine. 4500 personnes ont été observées. Ces dernières consommaient du piment frais et du piment séché. Le piment doux en revanche n’est pas concerné par cette étude. Or, ceux qui consomment plus de 50 grammes de piment par jour ont deux fois plus de risques que les autres de présenter un déclin d’ordre cognitif.

Des résultats effarants

Il a été prouvé que ceux qui consomment beaucoup de piments ont un IMC moindre et qu’ils sont plus actifs. Le piment aurait donc également un effet sur le poids. Certains bienfaits ont été démontrés : la consommation de piments dope le métabolisme et réduit les risques de troubles vasculaires. Cependant, il ne faut pas entrer dans la surconsommation.

L’un des chercheurs de l’Université du Qatar s’est ainsi exprimé en ce sens : « Nos études précédentes ont montré que la consommation de piment pouvait avoir des effets bénéfiques sur le poids et la pression sanguine. Cependant, dans cette dernière étude, nous avons trouvé des effets négatifs sur les facultés intellectuelles chez les adultes âgés. » Donc, il est bon de consommer un peu de piments, mais pas trop !

L’étude n’est malheureusement pas suffisante à ce jour pour tirer des conclusions définitives sur les méfaits du piment. D’autres scientifiques devraient donc prochainement se pencher sur la question.

Source :

L'Obs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here