Accueil Culture Comment s’installer en agriculture biologique en trois étapes

Comment s’installer en agriculture biologique en trois étapes

Vous désirez créer une ferme bio ou vous convertir à l’agriculture biologique, mais vous ne savez pas exactement comment faire ? Ne vous inquiétez pas ! Nous allons vous aiguiller. Se lancer dans l’agriculture biologique n’est pas compliqué si vous savez certaines choses. Découvrez trois étapes essentielles qui vous permettront de vous installer dans l’agri bio avec succès.

Se former aux principes fondamentaux du bio

L’agriculture biologique est un mode de production agricole excluant l’emploi de substances de synthèse, tels que les pesticides, les fongicides ou les engrais de synthèse, ainsi que d’organismes génétiquement modifiés.

Son objectif est de préserver l’environnement et la santé de l’homme aussi longtemps que possible. C’est donc bénéfique pour tous. Pour réussir votre projet bio, vous devez vous former aux pratiques de l’agriculture biologique. Cette formation vous permettra de connaître les normes, innovations et techniques de l’agriculture biologique.

En France, il existe plusieurs centres et réseaux de formations en agriculture biologique. Faites-vous former auprès de l’une d’entre elles.

Élaborer son projet d’exploitation bio

L’élaboration du projet est une phase importante pour s’installer en agriculture biologique. Vous devez élaborer un cahier des charges propre à votre exploitation. Ce cahier doit tenir compte de toutes les dimensions de votre exploitation : technique, économique, sociale, environnementale et historique.

Veillez particulièrement à la dimension technique qui vous permettra de connaître les bonnes pratiques à adopter et les machines agricoles nécessaires à chaque phase de votre production. Si vous recherchez des machines performantes, vous pouvez acquérir votre matériel agricole chez Agrizone. C’est un site qui vend tout ce qu’il faut pour réussir un projet bio. 

Éprouver son projet par l’échange

Une fois le projet élaboré, il faut passer à la phase de confrontation, c’est-à-dire qu’il convient d’éprouver le projet par l’échange. C’est une phase à ne pas négliger, car elle permet d’avoir l’opinion des autres sur le projet et de faire les réajustements nécessaires. Plusieurs projets en agriculture biologique échouent à cause de la négligence de cette phase. Ne manquez donc pas cette étape ! Au contraire, éprouvez ou testez votre projet en recueillant l’avis des agriculteurs biologiques expérimentées.

Pour avoir des avis qualitatif, parlez de votre projet au sein du réseau national des agriculteurs biologiques. Votre centre de formation peut aussi vous être utile. Tenez compte des opinions recueillies et installez-vous sans crainte !