Accueil Pollution Amsterdam inaugure Ekoplaza, le premier supermarché européen dépourvu de d’emballages plastiques !

Amsterdam inaugure Ekoplaza, le premier supermarché européen dépourvu de d’emballages plastiques !

Ekoplaza - Crédits photo : YouTube

Comme dans bien de domaines, le Royaume des Oranges est en avance sur le reste de l’Europe. Déjà précurseur sur le plan de l’énergie grave à ses lignes de TGV 100 % alimentés par de l’énergie renouvelable, encore pionner dans le domaine du fret éco-responsable les Pays-Bas viennent d’inaugurer un supermarché d’un genre inédit en Europe dans sa capitale Amsterdam. Baptisé Ekoplaza, ce supermarché est totalement dépourvu d’emballages plastiques.

Ekoplaza, une première européenne

Après l’Indonésie qui a substitué les emballages plastiques par des feuilles de banane, ou la Nouvelle-Zélande où un supermarché a stoppé l’usage des emballages faits à base de ce matériau, la Hollande est la première nation européenne à abriter un éco-marché.

En effet, Ekoplaza dispose de plusieurs rayons au sein desquels sont écoulés des marchandises diverses et variées. Cependant, c’est surtout une enseigne où sont proposés des produits frais qui entreront dans la consommation ponctuelle des habitants du coin.

Au lieu d’emballer les achats de ses clients dans des sacs plastiques, Ekoplaza a préféré opter pour un bio-film co-développé avec une société « A plastic planet » un groupe de défense de l’environnement basé en Angleterre. La particularité de ce bio-film est assez intéressante, puisqu’il se décompose dans du compost au bout de 12 semaines dans la nature.

Dans l’optique de réduire toujours plus nos déchets plastiques ou notre dépendance à ce matériau

Entre 1950 et 2016 l’humanité aurait d’après les scientifiques émis l’équivalent de 8,3 milliards de déchets plastiques. Soit autant que la population mondiale actuelle. Dans le même temps, seuls 9 % de ces déchets ont été recyclés, soit un peu moins de 6,5 milliards de déchets qui se retrouvent dans la nature mélangés aux forêts et cours d’eau.

Seul bémol, le plastique met 450 années à se dégrader dans la nature. Et une fois dégradé il laisse à la surface de la terre des micro-particules hautement nocives pour la santé.

Source :

Neozone

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here