Accueil Société / Mondialisation Immobilier : Berlin gèle les loyers jusqu’en 2025

Immobilier : Berlin gèle les loyers jusqu’en 2025

319
Berlin, la capitale de l'Allemagne - Crédits photo : Flickr

Berlin est l’une des villes les plus vastes et densément peuplées du monde. Avec une population estimée à près de 4 millions d’habitants, la capitale de l’Allemagne fait face comme bon nombre d’autres métropoles de sa taille et de son importance, face à une flambée sans précédent des loyers. Au point où se loger dans la ville de la Renaissance est devenu un luxe pour de nombreux ménages. Conservatrice et socialiste avant tout, la municipalité de Berlin a pris la résolution de geler les loyers pendant 5 ans, soit jusqu’en 2025.

Des loyers désormais uniquement à la portée des plus riches ?

Berlin a beau faire huit fois la taille de Paris, il n’en demeure pas mois qu’une pénurie artificielle du logement touche la ville la plus cool d’Europe. Au fil des années il est devenu extrêmement difficile d’y trouver un logement abordable et digne de ce nom. Aussi bien pour des travailleurs que les citoyens vivant des allocations sociales.

En moins de 7 années les loyers y ont quasiment doublé. Et ce phénomène ne concerne pas que la capitale fédérale allemande, puisque de nombreuses autres métropoles germaniques telles que Munich, Cologne, Hambourg ou Francfort sont également en proie à une hausse spectaculaire des prix de l’immobilier depuis quelques temps.

Un immeuble d’habitation – Crédits photo : Flickr

Afin d’endiguer ce phénomène, les autorités locales ont ficelé un plan visant à légiférer à coup de gels et sanctions en tout genre sur les loyers berlinois. Cette mesure entrera en vigueur au 1er janvier 2020 et s’étendra sur cinq années. Soit jusqu’en 2025.

Berlin gèle les loyers

1,6 millions de logements sont concernés par cette mesure. Katrin Lompscher, l’élue locale issue de la gauche radicale a annoncé en effet une mesure qui devrait théoriquement mettre un sérieux coup de frein à la spéculation immobilière.

Outre les foyers concernés de prime abord, tout locataire jugeant son loyer excessif pourra dès 2020 déposer un recours afin de le voire minoré. Si le recours est accepté, son loyer sera abaissé avec comme index de référence la base locative locale. De plus, les logements n’ayant subi aucune rénovation durant les 5 dernières années ne pourront plus voir leur loyer rehaussé.

Tout contrevenant à cette nouvelle mesure s’expose à une lourde amende de 500 000 euros + peine d’emprisonnement.

Source :

Positivr