Accueil Développement durable Pétrole : la Norvège renonce à forer les îles Lofoten dans l’arctique

Pétrole : la Norvège renonce à forer les îles Lofoten dans l’arctique

496
Le pont Fredvang sur les îles Lofoten - Crédits photo : Flickr

Les estimations des réserves mondiales d’or noir sont chaque jour mises à jour suite à la découverte de nouveaux puits et gisements de pétrole. Le cas de la Norvège est un particulier, car le pétrole de ce Royaume Scandinave se situe sous des zones naturelles dont le déséquilibre pourrait causer des réactions en chaine plus fortes et violentes sur notre climat. Pour préserver la météo en Europe du nord la Norvège a décidé de renoncer à forer des puits de pétrole dans l’arctique.

Une décision historique votée en hauts lieux au sommet de l’état

Le 8 avril dernier, le journal Bloomberg faisait écho de la décision prise par les pouvoirs publics norvégiens. Ceux-ci mettaient en effet à mal l’industrie du pétrole en leur refusant les droits d’accès, d’exploitation et de forage dans les eaux territoriales arctiques.

Le parlement norvégien a en effet préféré préserver une zone vierge et très diversifiée sur le plan biologique située au large des îles Lofoten, au nord du cercle polaire arctique. Considérée comme l’un des joyaux du pays, cette zone regorge pourtant de milliards de barils de pétrole qui ne seront jamais extraits suite à la décision de la chambre basse norvégienne.

Un refus accompagné de mesures drastiques de poursuite des activités pétrolières

Le parlement norvégien ne s’est pas contenté de refuser l’accès et l’exploitation des champs pétroliers de l’arctique à la Norwegian Oil and Gas Association.

Vue des îles Lofoten – Crédits photo : Good Free Pictures

Cette notification de refus fut en effet accompagnée d’une requête explicite du gouvernement norvégien sommant cette société pétrolière et ses filiales de réduire leur empreinte carbone dans les exploitations off-shore déjà en cours d’exploitation.

La Norvège amorce-t-elle sa transition écologique ?

La Norvège est 12e producteur mondial de pétrole brut. Et son économie est fortement dépendante du commerce de cette manne naturelle.

Les différentes décisions relatives à l’exploitation du pétrole dans des zones telles que les îles Lofoten sont un message fort de la direction que se prépare à prendre un pays déjà très avancé en matière de développement durable et de respect de l’environnement.

Source :

Citizen Post