Accueil Pollution Dès 2021, la pêche électrique sera interdite en Europe

Dès 2021, la pêche électrique sera interdite en Europe

38
PARTAGER
Un bateau de pêche - Crédits photo : Wikimedia Commons

Mardi 16 avril dernier, le Parlement Européen a acté une décision très attendue des associations contre la surpêche ou luttant pour la protection de la faune et de la flore marines. En effet la plus haute instance législative européenne vient de voter en faveur de l’interdiction pure et simple de la pêche électrique dès 2021.

Une grosse victoire pour les associations de protection marine

L’association Bloom a été principale instigatrice de ce mouvement collectif qui a aboutit à l’interdiction de la pêche électrique sur l’étendue du territoire européen.

Interrogée par l’AFP, l’association souligne implicitement que cette victoire prouve une nouvelle fois que « David peut trimpher de Goliath » dans une secteur d’activités gangréné selon ses dires par la corruption, les jeux de puissance à l’échelle européenne. Prêtant même des penchants mafieux au secteur de la pêche électrique.

La pêche électrique, un fléau pour les cours d’eau

Bien qu’elle permette de rentabiliser plus rapidement un investissement, la pêche électrique est un fléau qui est depuis de nombreuses années décrié par les associations de protection marine. Pour rappel elle fut autorisée en 2007.

Un pêcheur – Crédits photo : Wikimedia Commons

En effet, ce type de pêche ne priorise aucune espèce animale ou végétale dans les cours d’eau. Elle se contente comme un rouleau compresseur de tout écraser sur son passage, au nom des quelques poissons supplémentaires qu’elle permet de capturer. Or cette pratique a de lourdes conséquences pour notre écosystème dans la mesure où elle participe au déséquilibrage de la chaine alimentaire et met en péril la survie même de l’écosystème aquatique.

Une décision attendue

Dès 2021, il sera donc interdit sur toute l’étendue du territoire européen de pratiquer de la pêche électrique, comme en atteste la décision rendue publique parle Parlement Européen après un vote largement remporté par le camp de l’interdiction (571 votes contre 60).

Tout contrevenant s’exposera à compter du 1er janvier 2021 à de lourdes sanctions. Allant d’une amende à une possible peine de prison ferme.

Source :

Le Figaro