Accueil Energie & Transport Ils ont fabriqué un biocarburant plus économique à base d’algues

Ils ont fabriqué un biocarburant plus économique à base d’algues

240
Une pompe à biocarburant - Crédits photo : PxHere

Les carburants conventionnels sont tout sauf bons pour notre planète. C’est un fait que nous constatons tous au quotidien désormais, face aux conséquences de l’usage de l’essence ou du diesel. Or des alternatives existent. Dont notamment les biocarburants. Cependant, leur production est hautement coûteuse et pour un bénéfice moindre, d’où le fait que l’industrie automobile ne s’y soit pas encore réellement intéressé. Dans l’Utah aux États-Unis, des chercheurs ont réussi à mettre au point un biocarburant plus économique à base d’algues.

Les biocarburants à base d’algues ? C’est trop coûteux

Comme expliqué en prélude l’usage de biocarburants à base d’algues est tout sauf viable en l’état actuel des choses. Ceci est du au fait que le processus de fabrication de ce type de carburant alternatif consomme plus d’énergie que le biocarburant lul-même ne permettra une fois extrait, d’en générer.

En effet pour fabriquer du biocarburant à base d’algues, il est nécessaire d’en extraire toute l’eau. Ce processus d’extraction use de purin et de poudre sèche qui sont chauffés à hautes températures. Ce qui a pour effet de faire évaporer l’eau de la plante tout en préservant sa matrice végétale.

Des algues – Crédits photo : PxHere

C’est de cette matrice que sont extraits ensuite les molécules d’acide gras utilisées comme énergie biomasse. Coûteux aussi bien en termes de finances et de consommation énergétique, le processus vient d’être simplifié par des chercheurs de l’université de l’Utah.

Un biocarburant à base d’algues et peu coûteux ? Ils l’ont fait

Concrètement, les chercheurs expliquent avoir mis au point un mélangeur-nettoyeur qui a propulse des jets de solvants à haute vitesse sur des algues. Ce qui a pour effet de créer des turbulences atomiques sur l’algue. Les molécules d’acide gras s’en détachent beaucoup plus aisément.

Une fois collectées, purifiées et traitées, il en résulte un biocarburant propre à la consommation.