Accueil Environnement Terrestre Thaïlande : un supermarché se sert de feuilles de bananier pour emballer...

Thaïlande : un supermarché se sert de feuilles de bananier pour emballer les achats de ses clients

Des légumes emballés dans des feuilles de bananier - Crédits photo : Facebook

La Thaïlande s’impose peu à peu comme la locomotive écologique du continent asiatique. Nombreuses sont en effet les initiatives étatiques ou citoyennes visant à polluer moins. Soit par le biais de la construction de fermes solaires flottantes comme annoncé plus tôt dans le mois, ou par le biais d’initiatives telles que celles d’un supermarché qui a décidé de se passer de plastique. A la place, les achats des clients sont emballés dans des feuilles de bananier.

Ecologique avant tout, l’emballage en feuille de bananier fait le buzz

Le Rimping Supermarket est situé au coeur de la ville de Chiang Mai. Plutôt simpliste d’apparence, ce supermarché est pourtant le centre d’une petite révolution pourrait en inspirer plus d’un pour moins souiller notre environnement.

L’établissement commercialise à ses clients divers produits. Allant de l’alimentaire au petit électroménager ou de l’électronique. On y trouve un peu de tout. Même des fruits de saison ou des légumes fraichement récoltés des fermes qui jonchent les rues. Tout semble habituel dans ce supermarché à peu de choses près. Puisque ce dernier à défaut d’user de sacs plastiques, se sert de feuilles de bananier pour emballer poivrons, piments, salades ou concombres achetés par ses clients.

Cette initiative d’abord boudée par les clients du Rimping Supermarket a connu un buzz sans précédent après que l’un d’entre ceux-là ait publié une vidéo sur Internet.

Un moindre mal pour la planète

Le plastique met en moyenne 450 ans à se décomposer dans la nature. Et même une fois ce temps écoulé, il subsiste des traces indélébiles qui pollueront de nombreuses décennies encore notre environnement.

Les feuilles de bananier par contre sont 100 % naturelles et se décomposent en quelques jours. Au pire une fois décomposées elles fourniront une base de production de compost à la maison. C’est un bien moindre mal pour l’environnement, au contraire.

Source :

Positivr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here