Accueil Santé Reproduction : fumer du cannabis aiderait à produire plus de spermatozoïdes

Reproduction : fumer du cannabis aiderait à produire plus de spermatozoïdes

87
Un plant de cannabis - Crédits photo : Wikimedia Commons

Considéré comme une drogue illicite dans la quasi-totalité des pays européens, le cannabis intrigue autant qu’il surprend les scientifiques. En effet, une récente étude menée par une université de renommée mondiale vient appuyer la thèse selon laquelle la consommation de cannabis serait bénéfique pour l’espèce humaine.

A une époque où les hommes ont du mal à procréer efficacement du fait des facteurs chimiques et climatiques qui réduiraient la quantité et altérerait la qualité de leur semence, cette plante serait capable d’augmenter le nombre de spermatozoïdes présents dans le sperme.

Fumer du cannabis serait bon pour la reproduction

Lointaine est l’époque où on osait même pas évoquer le nom de cette plante supposée pleine de vertus en pagaille.

C’est en tous cas l’une des conclusions d’une vaste étude menée par l’université de Harvard. Pour y parvenir, des chercheurs de l’institution ancestrale ont étudié entre 2000 et 2017 quelques 1 143 échantillons de sperme issus de 662 hommes dont l’âge moyen est de 36 ans. 55 % d’entre les sujets testés ont en commun le fait de consommer occasionnellement du cannabis tandis que 44 % étaient d’anciens fumeurs assidus de cette plante aphrodisiaque. 11 % des sujets en fumaient toujours au moment de l’étude.

Un plant de cannabis – Crédits photo : Pixabay

Chez les hommes qui avaient déjà été en contact avec du cannabis, chaque mL de sperme contenait 62,7 millions de spermatozoïdes. Tandis que ceux n’ayant jamais fumé de cette plante ne produisent que 45,4 millions de spermatozoïdes par mL de sperme.

Une consommation modérée de cannabis aiderait à produire plus de spermatozoïdes

Les résultats assez stupéfiants de cette étude laissent donc suggérer qu’une clope de cannabidiol de temps en temps ne ferait absolument pas de mal à l’homme. Au contraire, cela aurait tendance à accroitre la quantité de spermatozoides qu’il produit et amplifier par la même occasion sa capacité à procréer.

Les chercheurs soulignent cependant qu’il s’agit là de faibles consommations de cannabis. Les fortes doses de cette plante ayant plutôt l’effet inverse.