Accueil Santé En Île-de-France, une étude révèle que le bruit nuit à la santé...

En Île-de-France, une étude révèle que le bruit nuit à la santé des habitants

28
PARTAGER
Crédit photo : Alex Lopez - Unsplash

Une étude récemment publiée dans Le Monde dévoile des chiffres impressionnants au sujet du bruit en ville. 107 766 années de vie en bonne santé sont chaque année perdues dans la région.

Les nuisances sonores nuisent à notre santé

Selon l’étude, les nuisances sonores sont à la fois dangereuses pour notre santé et désagréables. Chaque année, elles font perdre un total de plus de 107 000 années de vie en bonne santé aux habitants de la région Île-de-France. Cette dernière est actuellement la plus touchée par le bruit, en raison de son maillage (aéroports, routes, voies ferrées) et de sa densité de population.

bruit
Des milliers d’années de vie en bonne santé perdues chaque année en Île-de-France – Crédit photo : Stacy Wyss – Unsplash

Ainsi, les conséquences de ce bruit incessant vont au-delà des simples altérations du système auditif pour les Franciliens. Les nuisances sonores favorisent les maladies cardiovasculaires, la dégradation de la qualité du sommeil et les retards dans l’apprentissage. Et dans la région, ces nuisances touchent certaines communes plus que d’autres, comme celle de Compans.

Compans, une commune particulièrement exposée

Au total, ce n’est pas moins de 90 % de la population qui est exposée à des niveaux sonores nettement supérieurs aux valeurs préconisées par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Pour un Francilien, la perte de mois en bonne santé au cours d’une vie s’élève aujourd’hui à 10,7 mois en moyenne contre 7,3 dans le reste du pays. Une tendance qui ne fait qu’augmenter.

bruit
Le bruit nuit à la santé des Franciliens – Crédit photo : Ryoji Iwata – Unsplash

Selon le rapport, la commune de Compans (située en Seine-et-Marne) serait la plus exposée au sein de la « zone dense francilienne », qui compte dix millions d’habitants. Les personnes qui y vivent perdent 38,1 mois de vie en bonne santé. Ce problème touche d’’autres villes, comme Villeneuve-le-Roi (34,3) et Ablon-sur-Seine (37,8 mois). L’État français a été mis en demeure par Bruxelles. Le gouvernement français se voit reprocher le fait qu’il ne protège pas suffisamment ses citoyens contre les nuisances sonores.  

Source :

Francetvinfo