Accueil Développement durable Fairbnb : une alternative éthique à Airbnb voit le jour en Italie

Fairbnb : une alternative éthique à Airbnb voit le jour en Italie

179
Airbnb - Crédits photo : Pixabay

Airbnb est une plateforme qu’on n’a plus besoin de présenter. Mettant en relation hôtes et voyageurs à travers le monde dans l’optique d’offrir des séjours d’exception à moindre frais aux touristes, la plateforme américaine est victime de son succès et dispose notamment désormais d’une forte empreinte carbone. Une alternative éthique à Airbnb vient de voir le jour en Italie et elle se nom Fairbnb.

Le tourisme de masse tue l’environnement

Le tourisme de masse n’a pas que des effets positifs. S’il permet de brasser les cultures et de faire découvrir d’autres horizons aux vacanciers, celui-ci a un impact relativement néfaste sur l’environnement.

En effet, nombreuses sont les villes où débarquent chaque jour des millions de visiteurs en été ou en période estivale. Avec ces vacanciers, sont déportés des millions de cannettes de jus, de mouchoirs, plats jetables et autres ustensiles utiles durant les séjour à l’étranger et susceptibles de se retrouver sur les trottoirs, dans les rues, plages et même au fond de baies.

C’est face à ce constat alarmant qu’une start-up italienne a décidé de développer Fairbnb, l’Airbnb éthique et éco-responsable.

Fairbnb, quand tourisme et écologie font front commun

Bien que proposant un service analogue à celui d’Airbnb, Fairbnb se distingue de son concurrent en ce qu’il reverse une partie des bénéfices générés par la location saisonnière au voisinnage.

Fairbnb – Crédits photo : VivreDemain via Fairbnb

Cet argent est ensuite réinvesti afin de financer des projets innovants tels que des cafés sociaux, des cours pour enfants, des jardins partagés, et d’autres projets durables et développant un tourisme local plus vert.

Bientôt testée dans diverses métropoles européennes

Le projet Fairbnb a pris une telle ampleur que divers propriétaires ont décidé de s’y essayer. Les villes européennes de Amsterdam, Barcelone, Valence, Venise et Bologne (où se situe le siège de la start-up) comptent d’ici peu proposer des logements basés sur un fonctionnement éthique et éco-responsable.