Accueil Maladies & Problèmes États-Unis : la mortalité liée aux cancers au plus bas niveau en...

États-Unis : la mortalité liée aux cancers au plus bas niveau en 25 ans

109
Cancer - Crédits photo : The Blud Diamond Galery

Les États-Unis sont le pays où se concentre la plus forte prévalence de cancers au monde. Tous les types confondus. De même il s’agit aussi du pays où le taux de décès liés aux cancers est le plus bas au monde, depuis 25 ans. C’est en substance la conclusion d’un rapport émanant de l’autorité sanitaire du pays de l’oncle Sam.

Pas égaux face au cancer

Bien que l’actuel taux de mortalité lié au cancer soit le plus bas des 25 dernières années, tous les Américains ne sont pas égaux face à la maladie. En effet, les populations les plus pauvres demeurent les plus touchées et regroupent la grande majorité des décès enregistrés.

Une baisse expliquée par la diminution du tabagisme

Les cancers des voies respiratoires sont selon les chercheurs les plus répandus aux USA. Or l’un des facteurs de risque de ce type de cancers est le tabagisme. Les dépôts de nicotine + goudron qui infiltrent et siègent dans les poumons favorisent l’installation de cellules anormales qui en croissant deviennent des tumeurs.

Des cellules cancéreuses – Crédits photo : Max Pixel

Or, ces dernières années, le nombre de fumeurs a drastiquement régressé en Amérique. Les chiffres officiels parlent d’une baisse de 40 % de fumeurs chez les hommes entre 1990 et 2016. Outre la baisse du tabagisme, la chute de la mortalité liée au cancer est également en amont due au fait que les moyens de dépistage et de prise en charge de cette pathologie aient bien évolué entre-temps.

Une baisse de la mortalité mais une hausse des nouveaux cas de cancers

Une chute de la mortalité liée aux cancers n’est absolument pas synonyme d’une baisse de l’incidence ou de la prévalence de la maladie. En effet, depuis 2012 on note même une nette hausse des nouveaux cas de cancer de l’endomètre, du pancréas et du foie. Et même de la prostate.

Or tous ces cancers ont pour dénominateur en commun le fait que l’un des facteurs de risque soit le tabagisme.

Source :

Sciencepost