Accueil Conseils Santé Danemark : une start-up invente des sous-vêtements qu’on peut porter plusieurs semaines

Danemark : une start-up invente des sous-vêtements qu’on peut porter plusieurs semaines

105
PARTAGER
Des boxers pour homme - Crédits photo : Pixabay

Dites-nous la vérité ! Combien de temps portez-vous vos sous-vêtements ? 1 jour ? 2 ? 3 ? Une semaine ? Des semaines ? Si pour des raisons hygiéniques et sanitaires il est préférable de ne pas excéder les deux jours, une start-up danoise vient d’annoncer une nouvelle qui plaira à beaucoup de Français. En effet, elle a mis au point des sous-vêtements que l’on peut porter plusieurs semaines.

L’argent règle tous les problèmes ou presque

Les sous-vêtements ont pour rôle principal de former une barrière physique entre notre organisme et le milieu extérieur. Au même titre que tout vêtement. Cependant, du fait de la transpiration le corps est appelé à faciliter la prolifération de bactéries potentiellement pathogènes si elles se retrouvent en forte concentration à la surface de notre peau.

Raison pour laquelle la science recommande de les changer régulièrement. Or certains récalcitrants non enclins à changer le caleçon préféré sont susceptibles de développer des maladies de la peau et même des infection des voies urinaires à la longue.

D’où l’idée d’une start-up danoise d’inventer des sous-vêtements portables durant plusieurs semaines. Le concept est basé sur l’usage de l’argent. On ne parle pas là d’argent monnaie mais d’argent matériau.

L’argent au secours de nos sous-vêtements

Baptisé Organic Basics, le produit crée par la start-up danoise est constituée d’argent. Car outre ses propriétés physiques qui en font un excellent matériau de base pour nos monnaies, l’argent est également un excellent anti-microbien. Il lutte contre la prolifération bactérienne.

Un sous-vêtements – Crédits photo : Pixabay

Organic Basics lutte contre la prolifération des odeurs et est capable d’éliminer jusqu’à 99,9 % des bactéries connues par l’homme à ce jour. Le but de l’invention danoise est double.

D’une part aider ceux qui le souhaitent à porter plus longtemps leurs sous-vêtements sans craindre de maladie, et d’autre part aider la planète dans la mesure où moins de sous-vêtements portés signifie moins de matière première produire et donc moins de produits chimiques consommés durant la conception des caleçons et compagnie.

Source :

Sciencepost