Accueil Santé Le yoga : ses bienfaits sur le nerf vague

Le yoga : ses bienfaits sur le nerf vague

124
yoga
Crédit photo : Rawpixel - Unsplash

Le yoga est une combinaison de techniques de respiration et de postures. Mais il a surtout des effets bénéfiques sur le vague nerf, ce qui explique ses bienfaits sur l’organisme.

Le yoga influe sur le nerf vague

Les différentes postures associées aux techniques de respiration et de méditation sont les bases du yoga. Depuis 2015, le 21 juin est devenu la journée internationale du yoga et pour cause : cette pratique bénéfique pour le corps et l’esprit doit être mise en avant. Des chercheurs se sont effectivement penchés sur les bienfaits de cette pratique sur l’organisme.Des volontaires ont maintenu des postures durant plusieurs minutes tandis que d’autres personnes tenaient des postures de pouvoir.

yoga
Le yoga est bienfaisant pour l’organisme – Crédit photo : Marion Michele – Unsplash

Les participants ont ensuite évalué leur ressenti au travers de questionnaires. Selon les réponses collectées par les chercheurs, les participants qui pratiquent le yoga se sentent plus énergiques et plus confiants. Les postures qui se nomment aussi « asanas » influent sur le gonflement de la poitrine et sur son ouverture. Cela a pour effet de stimuler le nerf vague, qui a pour mission de réguler les rythmes respiratoire et cardiaque.

Le rôle de la respiration

Selon les chercheurs, l’apprentissage des postures permet aux pratiquants de mieux maîtriser leur corps et leurs mouvements. En Irlande, des volontaires ont été soumis à des IRM. Ils devaient pratiquer du yoga ou une autre activité corps-esprit. Les images captées par la machine montrent que durant ces activités, le noyau cérébral libère un neurotransmetteur directement impliqué dans l’éveil : la noradrénaline. Cela explique que les respirations pratiquées permettent de maintenir l’esprit clair et éveillé.

yoga
La respiration maintient l’esprit éveillé – Crédit photo : Wee Lee – Unsplash

Les spécialistes n’assimilent pas cette pratique à un traitement ou à un soin spécifique. Ils rappellent qu’il s’agit d’un mode de vie, et non d’une thérapie, qui a tout de même des effets bénéfiques prouvés par la science.