Accueil Biodiversité Chanel met un terme à l’usage de peaux animales dans ses collections

Chanel met un terme à l’usage de peaux animales dans ses collections

138
PARTAGER
Un magasin Chanel - Crédits photo : Flickr

Le monde de la mode est en pleine mutation et s’est enfin décidé à prendre le train de l’écologie. Après Burberry qui a décidé de ne plus bruler ses invendus, Jean-Paul Gaultier, Gucci, Versace et Furla qui ont dit STOP aux fourrures animales dans ses vêtements, c’est au tour de Chanel, l’une des plus célèbres marques de luxe d’annoncer qu’elle ne se servira plus de peaux animales dans ses collections. Le monde la mode change enfin.

Chanel et les peaux animales, c’est fini

C’est le 4 décembre dernier que Chanel a annoncé qu’elle cesserait désormais d’user de peaux animales exotiques dans la confection de ses catalogues de haute couture ou de maroquinerie. Ses collections à venir ne présenteront donc pas de vêtements ou chaussures en crocodile, lézard, serpent ou galuchat.

Présentation d’une collection Chanel conduite par Karl Lagerfeld – Crédits photo : Flickr

Parmi les raisons qui ont été mises en avant par la marque on trouve notamment la difficulté à s’approvisionner désormais en peaux respectant ses critères éthiques. En effet le braconnage à outrance a décimé d’importantes populations d’animaux. Les marques ont donc dorénavant plus de mal à trouver dans le circuit légal des peaux d’animaux à utiliser en atelier.

Chanel pour pallier à l’absence de ces peaux d’animaux compte tout miser sur la créativité de ses couturiers. Mais aussi son savoir-faire ancestral.

Une décision saluée par de nombreux organismes de protection d’animaux

La Fondation 30 millions d’amis qui défend la cause animale a salué une décision historique. Mais déplore cependant le fait que Chanel n’ait pas renoncé à la fourrure d’animaux pour la confection de manteaux de luxe.

En effet la marque Française renonce aux peaux d’animaux exotiques mais pas aux fourrures. Toutefois d’autres associations telles que PETA France saluent la décision de Chanel. Elle invite d’ailleurs les autres marques, dont notamment Louis Vuitton, à sauter le pas.