Accueil Alimentation Une seconde vie pour les fruits abîmés

Une seconde vie pour les fruits abîmés

136
PARTAGER
fruits
Crédit photo : Brooke Lark - Unsplash

À Strasbourg, on offre une nouvelle vie aux fruits abîmés ou un peu trop mûrs. Au cours de la semaine passée, les étudiants ont pu savourer des smoothies et éviter le gaspillage de nombreux aliments.

Un smoothie sain, et simple

Les étudiants strasbourgeois ont ainsi pu découvrir une recette de smoothie simple, mais très efficace. Des fruits, un lait végétal (amande, soja, noisette, riz, coco, etc.) et une pincée d’épices. Si la recette est simplissime, elle a d’ores et déjà trouvé son public. Elle constitue une excellente alternative pour déguster des fruits abîmés ou trop mûrs et profiter des vitamines et nutriments qu’ils renferment.

fruits
Donner une seconde vie aux fruits avec les smoothies – Crédit photo : Charles Deluvio – Unsplash

Ces fruits sont souvent délaissés sur les étals des marchés et des grandes enseignes. Il est possible de les récupérer avant qu’ils ne soient jetés à la poubelle. Cette initiative est un geste important pour limiter le gaspillage des aliments, un véritable fléau en France et dans le monde.

Une saveur plus prononcée pour les fruits flétris

Emmanuel Tran est le fondateur de la start-up Mummyz, qui s’est donné pour mission de lutter contre le gaspillage. Selon lui, les consommateurs n’achètent plus lorsque les fruits sont abîmés ou flétris. Pourtant, c’est à ce stade qu’ils ont le plus de saveur ! À Strasbourg, la jeune entreprise a donc tenté de démontrer aux étudiants que nous pouvons limiter le gaspillage. Son but : en faire des consommateurs responsables.

fruits
Les fruits flétris ont le plus de saveur – Crédit photo : Guillaume Jaillet – Unsplash

D’autres solutions peuvent être envisagées pour limiter le gaspillage, comme consommer des produits de saison, se tourner vers les fruits et légumes non calibrés ou « moches » et surveiller les dates de péremption. Nous pouvons aussi prévoir nos menus de la semaine (le gaspillage est favorisé par les erreurs d’achat) et apprendre à cuisiner les restes. Faire les courses le ventre plein évite également d’acheter trop de produits !

Source :

Francetvinfo