Accueil Biodiversité Le requin est victime de sa mauvaise réputation

Le requin est victime de sa mauvaise réputation

194
PARTAGER
requins
Crédit photo : Jacob Owens - Unsplash

Aujourd’hui, le requin souffre de la réputation qu’il a acquise dans les films qui l’ont popularisé. Il fait l’objet de préjugés et ses populations sont tuées en masse.

Une réputation de tueur gagnée au cinéma

Le requin a une réputation de tueur qui lui colle à la peau. Il l’a gagnée au cinéma, dans des films le présentant comme un tueur sanguinaire. Et pourtant, il tue chaque année six personnes dans des attaques non provoquées. De son côté, l’homme en extermine entre 63 et 273 millions par an. Ces grands poissons sont pêchés pour leur chair et leurs ailerons, ou simplement capturés par erreur dans les filets des bateaux de pêche.

requins
Crédit photo : Ibrahim Rifath – Unsplash

Mais les requins sont aussi tués pour rendre les plages plus « sûres » pour les vacanciers. Une pratique que les défenseurs de l’environnement déplorent. L’activiste Paulo Guilherme explique qu’une statistique démontre que les humains tuent environ 150 millions de requins chaque année. Cela représente plusieurs milliers de requins tués chaque minute. Le requin n’est pas l’animal le plus meurtrier de cette planète.

Les requins sont essentiels à l’équilibre marin

Si nous les décimons en nombre, ils restent tout de même des animaux essentiels aux écosystèmes marins. Les requins limitent le nombre de prédateurs intermédiaires, tout en favorisant l’abondance d’espèces plus petites. Une étude menée en Australie a montré que la présence des requins permet de protéger les coraux.

requins
Crédit photo : Patrick Brinksma- Unsplash

Le requin se situe au sommet de la chaîne alimentaire des océans. Si on l’enlève de l’équation, d’importants désordres prennent place en dessous. Sans les requins dans nos océans, l’équilibre marin et celui de la chaîne alimentaire connaîtront des bouleversements sans précédent. Pourtant, l’humain décime ses populations à une vitesse impressionnante. Si rien ne change, l’imposant prédateur des océans pourrait rapidement se trouver en danger d’extinction et, à terme, disparaître. Qu’adviendra-t-il des écosystèmes marins lorsque le requin aura totalement disparu ?

Source :

Francetvinfo