Accueil Climat La végétalisation serait une solution pour rafraîchir les villes face à la...

La végétalisation serait une solution pour rafraîchir les villes face à la canicule

555
PARTAGER
végétalisation
Crédit photo : The Roaming Playtypus - Unsplash

Entre un centre-ville et sa périphérie, on peut noter jusqu’à douze degrés de différence de température dans l’air, selon une ingénieure de l’Ademe. La solution serait alors de végétaliser : un arbre équivaut à cinq climatiseurs.

Un manque d’arbres en ville qui favorise les températures élevées

La canicule fait grimper les températures, surtout en ville. Les matériaux choisis pour l’aménagement des villes y sont pour beaucoup. Mais le manque d’arbre et de végétaux est aussi un fléau. On constate un phénomène de surchauffe urbaine, mais aussi d’îlots de chaleur urbains. Il s’agit de la différence de la température de l’air entre les zones urbaines et les zones rurales. Et celle-ci peut parfois dépasser une dizaine de degrés.

végétalisation
Crédit photo : Siddharth Kothari – Unsplash

La végétation rafraîchit l’air. Pourtant, les villes en manquent cruellement et les sols sont imperméabilisés. Les matériaux utilisés en ville favorisent la capture de la chaleur. Aujourd’hui, la végétalisation est une des meilleures solutions à mettre en place en ville en raison de l’évapotranspiration des arbres.

La végétalisation : la solution pour rafraîchir les villes

L’évapotranspiration des arbres désigne la respiration par les feuilles. Lorsqu’un arbre respire ainsi, il évapore de l’eau et celle-ci va rafraîchir l’air. Un arbre mature est en mesure d’évaporer jusqu’à 450 litres d’eau, ce qui équivaut à cinq climatiseurs qui fonctionneraient sur une durée de vingt heures. Par ailleurs, la France conserve une culture du froid. Pourtant, l’isolation thermique des bâtiments fonctionne aussi pour la chaleur.

végétalisation
Crédit photo :David Vig – Unsplash

Aux États-Unis, les toits sont peints en blanc afin de réfléchir la lumière du soleil. Les couleurs claires offrent un meilleur rayonnement. Une toiture sombre peut atteindre 80 degrés lorsqu’il fait 26 degrés, tandis qu’une toiture claire grimpera à 45 degrés. Enfin, une toiture végétalisée est capable de se maintenir à 29 degrés. Le bitume capte beaucoup de chaleur et la restitue lentement, ce qui explique les températures élevées la nuit en ville.

Source :

Francetvinfo