Accueil Recyclage Australie : le plastique transformé en électricité grâce au recyclage

Australie : le plastique transformé en électricité grâce au recyclage

1095
PARTAGER
De l'énergie alternative produite à partir de plastique en Australie, c'est pour bientôt - Crédits photo : Max Pixel

L’Australie s’impose au fil des années comme une nation pionnière dans le domaine de l’écologie et des énergies renouvelables. En effet, déjà à l’origine de deux projets avant-gardistes, notamment le premier train 100 % électrique au monde, mais aussi Aurora l’une des centrales solaires les plus impressionnantes et efficientes du globe, la nation sud-hémisphérique abrite l’un des projets les plus ambitieux du moment. On s’y prépare à transformer du plastique en électricité. Rien que ça.

Le recyclage a un rôle important à jouer dans ce nouveau projet qui s’est bâti à coups de millions de dollars.

Du plastique à l’électricité

Située à Wetherill Pak, dans les quartiers nord-ouest de la ville de Sydney, l’usine de recyclage high-tech Hidden Power devrait transformer du plastique en électricité. Comment ? C’est très simple en fait. Le plastique sera converti en combustible. Ce dernier sera ensuite utilisé afin de produire de l’électricité. L’objectif est d’allouer une partie de cette production à Boral, une usine de fabrication de ciment située à proximité.

Une usine de recyclage de plastique – Crédits photo : Wikimedia Commons

Pour y parvenir la Hidden Power se servira de la matière première récupérée en mer et partout en Australie. Le plastique sera ensuite converti en matériaux de plus petite taille. Ceux-ci portent le nom de Processed Engineered Fuel (PIF). Ce sont ces PIF qu’utilisera la centrale électrique du site pour produire du courant électrique.

L’usine Hidden Power sera à terme en mesure de transformer chaque année 250 000 tonnes de plastique en électricité.

Une aubaine pour l’humanité en général et pour l’Australie en particulier

L’Australie est l’une de ces nations frappées de plein fouet par les conséquences dramatiques d’une mauvaise gestion de ses ressources naturelles. Destruction de la Grande Barrière de corail, augmentation alarmante des températures ambiantes et des cas de cancer. La nation se doit de réagir en faveur de la lutte contre le changement climatique pour assurer la survie de sa population.

Une vaste étendue de la forêt de Tasmanie en Australie au lendemain d’un incendie provoqué par des températures surréalistes – Crédits photo : Wikimedia Commons

L’usine Hidden Power qui devrait voir prochainement le jour permettra de participer à cet effort planétaire. D’une part elle réduira de 100 000 tonnes les quantités de charbon utilisé pour générer de l’électricité. D’autre part l’usage de ce moyen de production d’électricité générera l’équivalent en carbone de 20 000 voitures en moins. C’est tout bonnement exceptionnel.

De lourds financements

Bien loin de nos contrées où les particuliers à capitaux imposables refusent d’œuvrer pour le bien de tous, en Australie il a été aisé de trouver des financements pour lancer le projet de construction de la centrale de recyclage.

La Clean Energy Finance Corporation (CEFC) a participé au financement à hauteur de 30 millions de dollars. Auxquels s’ajoutent les 5 millions de dollars alloués par le gouvernement de l’État fédéré de la Nouvelle-Galles du Sud.