Accueil Recyclage Industrie : les pots de yaourt et barquettes en plastique seraient eux...

Industrie : les pots de yaourt et barquettes en plastique seraient eux aussi bientôt 100 % recyclés

983
PARTAGER
Un pot de yaourt grec, une référence dans le domaine. Les pots des yaourts seraient eux aussi bientôt recyclés - Crédits photo : Wikimédia

Le monde semble enfin avoir saisi l’enjeu de l’arrêt de la prolifération du plastique dans notre écosystème. En effet, plus 9 millions de déchets plastiques sont déversés dans nos mers et océans chaque année. À défaut de pouvoir réduire la quantité de déchets plastiques, les industriels ont la ferme intention de nettoyer notre environnement en recyclant les déchets plastiques qui s’y trouvent déjà. Les pots de yaourt seraient eux aussi bientôt recyclés.

Toxiques mais si répandus

Pots de yaourt, barquettes, alvéoles… tous ces produits servent principalement à emballer des produits vendus en magasin. Le problème est que ces emballages qui ne peuvent être substitués à ce jour se retrouvent en des proportions assez colossales dans notre nature du fait du caractère consommateur de notre société actuelle.

Si pour l’heure aucune statistique ne fait état du décompte du nombre de tonnes de pots de yaourt consommés dans notre pays chaque année, il est clair au vu des performances commerciales des fabricants qu’il y a matière à réfléchir. En effet, 110 000 tonnes de pots de yaourt et dérivés sont fabriqués chaque année en France.

Des pots de yaourt exposés dans les étals d’un supermarché – Crédits photo : Wikimédia

Du coup si autant de pots de yaourt et barquettes en PET se retrouvent dans notre environnement, pourquoi ne sont-ils tout simplement pas recyclés ? Les choses devraient changer, puisque des industriels ont signé mercredi 27 juin dernier un accord les contraignant à recycler tous ces emballages plastiques.

Un accord historique

Citeo, Saint-Gobain, Total, Soprema, mais également Syndifrais. Tous ces noms ne rappellent rien au consommateur, mais il s’agit de ceux chez qui Nestlé et consorts se fournissent en pots dans lesquels sont emballés nos chers yaourts.

Ces marques ont signé mercredi un accord visant à mettre sur pied une nouvelle filière de recyclage réemploi de polystyrène et des PET complexes. Ce plastique serait principalement issu de pots de yaourt et barquettes en PET usagés le plus souvent incinérés ou enfouis.

Un processus en plusieurs étapes

Comme toute initiative de ce genre, les industriels comptent mener le projet du recyclage des déchets plastiques agroalimentaires en plusieurs étapes. Dans un premier temps il est question de mieux étudier le terrain afin d’en apprendre plus sur le type de déchets recyclables. Car il est important de mentionner ici que tous les types de plastique ne sont pas recyclables.

Une fois cette première phase de reconnaissance effectuée, 18 mois durant les industriels testeront deux techniques de recyclage. Au sein de deux unités de recyclage distinctes. L’une chimique, et l’autre mécanique. Dans le but premier de déterminer laquelle de ces techniques est la plus adaptée pour recycler les déchets dont il est question. Mais également pour minimiser les coûts liés aux expérimentations conduites.

Les eaux de la Méditerranée croulent sous les déchets plastiques en tous genres – Crédits photo : PxHere

Concrètement l’enjeu est de pouvoir dans les 5 années à venir produire des pots de yaourt et barquettes avec du plastique 100 % recyclé. Dans les faits, pour la première phase du projet il est question d’ici 2019 de recycler 4 000 tonnes de pots de yaourt et autres. Secondement, il est question d’ici 2020 de grimper à 25 000 tonnes de plastique recyclé et à terme de recycler d’ici 2025 les 110 000 tonnes de pots de yaourt et barquettes déversés chaque année sur le marché français.

Une belle idée mais quel intérêt ?

Le but premier de cette initiative lourde de sens est avant tout de réduire la quantité de déchets d’emballage des produits agroalimentaires tels que les yaourts et autres. Parmi les entreprises engagées dans le projet, Soprema, un leader mondial des produits d’isolation et d’étanchéité devrait ouvrir à Strasbourg dans l’est de la France d’ici fin 2018 la première unité de recyclage mécanique et chimique du plastique des pots de yaourt et barquettes.

Nous vivrons peut-être dans un monde moins ravagé par le plastique dans quelques années. Ces petites initiatives accumulées concourant à un meilleur avenir.