Accueil Développement durable Des panneaux photovoltaïques fonctionnant à l’eau de pluie ? Oui ça existe...

Des panneaux photovoltaïques fonctionnant à l’eau de pluie ? Oui ça existe !

585
PARTAGER
Des panneaux solaires inutilisables durant les pluies - Crédits photo : Flickr

Principale source d’énergie verte, le photovoltaïque est également ce système qui nous permettra d’alimenter nos maisons et bureaux aussi longtemps que le soleil brillera. Cependant, malgré son efficacité et ses performances, le photovoltaïque dispose d’un tendon d’Achille, puisque tout marche à merveille pour peu que le soleil brille et le ciel soit dégagé. Une fois les premières gouttes de pluie tombées, les panneaux photovoltaïques s’avèrent inutiles. Mais ça, c’était avant que les scientifiques ne trouvent un moyen de produire de l’énergie avec des panneaux photovoltaïques fonctionnant à l’eau.

De gouttes d’eau chargées elles aussi d’énergie

Les ingénieurs et scientifiques rivalisent de majesté avec le génie depuis quelque temps pour développer des solutions nouvelles de production énergétique. Peu le savaient, mais les gouttes d’eau s’écoulant depuis le ciel lorsqu’il pleut sont également chargées d’une certaine énergie.

Non pas que les gouttes d’eau soient chargées nativement d’énergie, mais leur frottement avec la surface sur laquelle elles tombent crée une faible quantité d’énergie, qu’il est tout à fait possible de capter afin de produire à plus grande échelle de quoi alimenter un domicile par exemple. Ce système porte le nom de TENG pour Tribo Electic NanoGenerator ou nanogénérateur triboélectrique.

C’est l’exploit réussi par des chercheurs de l’université de Suzhou en Chine. Ceux-ci ont créé des cellules solaires hybrides, capables de récolter l’énergie aussi bien du soleil que de l’eau en contact avec sa surface.

Des cellules hybrides à la rescousse de nos panneaux photovoltaïques

Classiquement composés de cellules de silicium, les panneaux photovoltaïques sont incapables de capter l’énergie de l’eau, et deviennent donc comme mentionné plus haut inutiles en temps de pluie.

Panneaux solaires fonctionnant en temps de fort ensoleillement – Crédits photo : Pixabay

Seulement, grâce à la découverte du TENG et surtout du développement d’un moyen d’implémenter de façon peu encombrante le système sur des panneaux solaires classiques, il deviendra bientôt possible de disposer avec ces panneaux solaires de seconde génération de l’électricité qu’il pleuve ou neige, qu’il fasse soleil ou non.

Ces panneaux solaires de seconde génération seront constitués de cellules hybrides. Ces dernières se servent du roulement créé par le le déplacement des gouttes d’eau sur les cellules photovoltaïques, afin de créer de l’énergie.

Double avantage

Outre le fait de rendre les cellules photovoltaïques enfin capables de capter l’énergie de l’eau de pluie, ces cellules hybrides sont également une barrière physique protégeant les panneaux solaires en empêchant à l’eau de pénétrer entre les couches de silicium.