Accueil Architecture Mondial 2022 : le Qatar construit le stade de football le plus...

Mondial 2022 : le Qatar construit le stade de football le plus écologique du monde !

523
PARTAGER
Le stade Ras Abu Aboud - Crédits photo : InHabit

Le Qatar est l’un des plus petits États du monde, mais parallèlement l’un des plus ambitieux. Le pays arabe qui doit son essor économique et diplomatique à la puissance de ses réserves de pétrole s’est engagé depuis peu dans une voie axée sur la modernisation de ses infrastructures, dorénavant plus respectueuses de l’environnement. Organisant la Coupe du monde de football 2022, le Qatar construit activement les terrains qui abriteront les différentes rencontres, dont un certain stade Ras Abu Aboud, que les autorités qatari surnomment en toute modestie « le stade de football le plus écologique du monde ».

Pourquoi un stade de football écologique ?

Le Qatar est l’un des pays les plus indirectement pollueurs de la planète. Le pétrole et autres produits issus de son sous-sol sont utilisés un peu partout sur le globe, pour faire tourner les moteurs thermiques des voitures et autres équipements à moteur qui polluent l’air, rendant les métropoles invivables.

Le Qatar est également l’un des pays les plus riches du globe, mais disposant d’une des plus faibles populations du monde. On parle de moins de 300 000 Qatari de souche pure et disposant de la nationalité.

Face à cet état des lieux, le pays qui n’a pour seule manne financière que son pétrole et autres dérivés pense d’ores et déjà à l’après. Pour ce faire, le Qatar investit massivement dans des entreprises internationales, des clubs de football, notamment le Paris Saint-Germain, mais aussi dans des universités et des centres de recherche. Dans quasiment tous les domaines.

Le Qatar veut devenir à terme une technocratie, un pôle du savoir, un maillon incontournable de la sphère scientifique et politique du monde. En attendant d’y voir plus clair quant à sa politique expansionniste, le pays se hisse d’ores et déjà en pionnier de l’innovation écologique. Pour preuve ce stade flambant neuf, inauguré en novembre 2017, et conçu le plus écologiquement possible.

Faute de place enfin le pays ne peut se permettre d’allouer uniquement à la construction d’un stade qui ne sera probablement plus utilisé après la Coupe du monde 2022 un espace pouvant accueillir des bâtiments et d’autres infrastructures.

De quoi est fait un stade écologique ?

Le Ras Abu Aboud est un stade entièrement ou presque, construit à base de conteneurs. Ce choix de matériaux, outre le fait de faire joli auprès des associations de défense de la planète, revêt quelques avantages.

Le stade Ras Abu Aboud – Crédits photo : InHabit

En effet, une construction de ce type permet non seulement d’avoir à sa disposition un stade démontable, mais également transportable et réutilisable, quasiment à l’infini, une fois la compétition achevée.

Autre avantage : il revient beaucoup moins cher de construire un stade écologique plutôt qu’un stade conventionnel : « celui-ci [le stade Ras Abu Aboud NDLR] est deux fois moins cher que les autres stades prévus pour la même Coupe du monde et pourra être réutilisé à un moindre coût également pour la prochaine ville organisatrice » souligne le cabinet d’architecture espagnol ayant mené le projet à son terme, Fenwick Iribarren Architects.

Un projet fou qui a failli avorter

Le Ras Abu Aboud a bien failli ne jamais voir le jour. En effet, pour préserver l’objectif ambitieux de construire un stade de football écologique, les autorités du Qatar et cabinets d’architecture impliqués dans le projet ont dû à maintes reprises revoir leurs copies afin de remplir toutes les exigences de la FIFA, en matière d’enceinte accueillant un match de football.

L’instance manageant le football mondial exigeait du stade qu’il soit notamment à même d’accueillir 40 000 places, sur une superficie totale de 120 500 m². Pour y parvenir, 900 conteneurs de différentes tailles, 6, 9 et 12 mètres, ont été mis à contribution. Cependant, une construction de ce type dispose de limites. Le défi résidant surtout dans l’assemblage d’une telle quantité d’acier et répondant à des normes assez rigoureuses en matière d’architecture.

Le stade Ras Abu Aboud – Crédits photo : InHabit

Il a en effet fallu un minimum de construction standard, afin de faire tenir les étages et construire les espaces VIP. La finalité étant de pouvoir utiliser l’espace occupé par le stade durant la compétition pour la construction d’autres bâtiments et infrastructures une fois la CM 2022 achevée.

Le Ras Abu Aboud accueillera les quarts de finale durant la Coupe du monde 2022.

Source :

InHabit