Accueil Transport La France compte plus de fuseaux horaires que la Russie !

La France compte plus de fuseaux horaires que la Russie !

341
PARTAGER
Carte du monde. Source : Wikimedia Commons

Tout comme nous, vous aurez appris à l’école que la Russie était le plus grand pays du monde. On vous aura peut-être également dit que c’était elle qui comptait le plus grand nombre de fuseaux horaires… C’est pourtant faux ! En réalité, c’est la France qui en a le plus. Comment est-ce possible ? Tout simplement grâce à ses départements, territoires et autres collectivités d’outre-mer. Après tout, la République française est aussi la 2e zone économique exclusive et le 1er domaine sous-maritime de la planète, pour les mêmes raisons…

Un palmarès inattendu

L’évidence est là. Peu de métropolitains savent que leur pays est concerné par 12 fuseaux horaires. Ils sont encore moins nombreux à avoir conscience du titre de numéro un mondial porté par la France à cet égard.

Côté révisions, rappelons que l’UTC 0 correspond à l’heure de Londres, pays du méridien de Greenwich qui traverse également l’ouest de la France. Voici comment sont découpés les fuseaux horaires :

La métropole est à UTC+1, l’heure de Paris. Ensuite, nous avons : UTC+3 à Mayotte, +4 à La Réunion et +5 pour les possessions françaises en Antarctique. Un petit saut vers l’est nous met en présence de l’UTC+11 en Nouvelle-Calédonie et +12 à Wallis-et-Futuna.

Arrivant à l’autre bout du globe par rapport à Greenwich, il faut désormais parler d’UTC-10 à Tahiti, de -9,30 aux îles Marquises, de -9 pour Gambier de -8 à Clipperton. On se rapproche de nouveau un tant soit peu de la métropole : UTC-4 aux Antilles françaises et -3 à Saint-Pierre-et-Miquelon comme en Guyane.

Suivent la Russie, les États-Unis et le Royaume-Uni

L’écart est infime, puisque la Russie recueille 11 fuseaux horaires, soit seulement un de moins que la France. La particularité de ce pays à l’échelle d’un continent, c’est que cette prouesse est réalisée presque d’un seul tenant avec la métropole (10 fuseaux sans la Prusse-Orientale), d’ouest en est, de l’UTC+2 de Kaliningrad (+3 pour Saint-Pétersbourg et Moscou) au +12 du Kamtchatka. Mais ces questions d’heure posent également des problèmes et peuvent faire l’objet d’adaptations :

Les États-Unis arrivent également au nombre de 11 fuseaux horaires, mais grâce à leurs Samoa, à Hawaï et à l’Alaska d’un côté (UTC-11, -10 et -9), sans oublier Chamorros et l’Antarctique américain – à l’opposé de la station Palmer – de l’autre (UTC+10 et +12). D’un point de vue strictement continental, cette nation va de l’UTC-8 sur la côte du Pacifique à l’UTC-4 sur l’Atlantique.

Le Royaume-Uni finit quatrième, grâce à son ancien empire colonial – exactement comme la France. Une belle médaille en chocolat ! Cela promet donc de beaux décalages horaires pour voyager d’un point à l’autre de ces États… !

Source :

Wikipédia