Accueil Alimentation Bientôt, vous devriez pouvoir déguster des chips à la méduse

Bientôt, vous devriez pouvoir déguster des chips à la méduse

243
PARTAGER
méduses
Méduses - Crédit photo : Sebastian Spindler - Unsplash

Pour encourager une alimentation responsable, la « junk food » se tourne vers les méduses.

Une réponse à la croissance de la population mondiale

Les méduses sont déjà très nombreuses dans les océans, et le réchauffement climatique les pousse à proliférer. En effet, les eaux chaudes et acides sont un habitat idéal pour elles. D’autre part, la surpêche favorise la disparition de leurs prédateurs qui sont les thons et les tortues marines notamment. Les méduses sont déjà largement consommées en Asie.

méduses
Méduse – Crédit photo : Naomi Tamar – Unsplash

Si leur nombre devient un problème, il est fort possible que nous soyons encouragés à les consommer à l’avenir. Des scientifiques ont d’ores et déjà préconisé cette solution afin de répondre de manière efficace et rapide à l’augmentation de la population mondiale. Mais cela pourrait aussi permettre de réduire la consommation de viande ainsi que d’autres produits dont la production génère de la pollution.

Des chips de méduse ?

Une équipe de chercheurs danois s’est alors chargée de rendre cet animal visqueux appétissant aux yeux des populations. Ils ont donc décidé de le transformer en chips. Pour cela, les scientifiques ont utilisé de l’éthanol afin de créer une texture croustillante. Selon l’un des experts, ces chips pourraient disposer d’un intérêt gastronomique. L’équipe vient de présenter son projet à l’occasion de la soixante-deuxième réunion annuelle de la Biophysical Society qui se déroule à San Francisco, en Californie.

méduses
Méduse – Crédit photo : Sebastian Spindler – Unsplash

L’intérêt gustatif est assez proche des chips de pomme de terre que nous avons l’habitude de consommer. Néanmoins, les chips à la méduse disposent d’intérêts nutritionnels. Selon Futurism, les méduses sont naturellement riches en nutriments dont font partie la vitamine B12, le fer et le magnésium. Elles sont également très pauvres en calories.

Enfin, les scientifiques avancent que se nourrir de méduses serait un geste positif pour les océans et les poissons. Si les populations de méduses ne cessent d’augmenter, la faune aquatique pourrait rapidement se retrouver menacée.