Accueil Développement durable Les Américains économisent de l’énergie grâce à une sédentarité accrue

Les Américains économisent de l’énergie grâce à une sédentarité accrue

163
PARTAGER
américains
Crédit photo : Neonbrand - Unsplash

Les Américains adoptent un mode de vie plus sédentaire ce qui, selon les chercheurs, engendre des économies d’énergie. Le développement des services en ligne et du télétravail serait une cause de ce changement.

Rester chez soi, c’est faire un geste pour la planète

Selon The Verge, une récente étude met en évidence un lien certain entre le changement de mode de vie des Américains et leur consommation d’énergie. Les citoyens américains sont de plus en plus sédentaires. En 2012 par exemple, ils ont passé huit jours supplémentaires chez eux, par rapport à 2013 selon les données de l’American Time Use Survey (ATUS). Et sur la même année, ils ont consacré une journée de moins à leurs déplacements.

américains
Crédit photo : Jacalyn Beales – Unsplash

Bien sûr, quand on reste chez soi la consommation d’énergie n’est jamais nulle. On allume des lumières, la télévision, le chauffage ou d’autres appareils. Pourtant, ce nouveau mode de vie est une réalité selon les chercheurs. Sur l’année 2012 toujours, 1,8 % de la production énergétique du pays a été économisée selon le journal Joule.

Plusieurs raisons à ce phénomène

Trouver une seule raison pour expliquer ce changement de mode de vie est assez compliqué. Les auteurs à l’origine de l’étude pensent que la démocratisation du télétravail et des services en ligne influence en partie ces résultats. Mais il serait aussi question du développement du shopping en ligne ou du streaming vidéo. Les Américains ne sont tout simplement plus encouragés à sortir de chez eux.

américains
Service de streaming vidéo – Crédit photo : Charles Deluvio – Unsplash

Toutes les tranches d’âge sont sujettes à des changements. Les plus de 65 ans sont les seuls à passer plus de temps dehors, en comparaison avec l’année 2003. Pour les 18-24 ans, c’est tout l’inverse. Ils sont devenus les plus casaniers et passent désormais 70 % de temps supplémentaires chez eux. Même si ce mode de vie est bon pour la planète, la santé des citoyens pourrait en ressentir les effets négatifs, rappellent les scientifiques.

Source :

BFM