Accueil Biodiversité Une importante réserve de glace a été découverte à la surface de...

Une importante réserve de glace a été découverte à la surface de Mars

392
PARTAGER
Des strates de glace découvertes en dessous de la surface de Mars. Crédit photo : NASA/JPL/UNIVERSITY OF ARIZONA/USGS

Une importante réserve de glace pure a été repérée juste en dessous de la surface de Mars selon la revue Science. Elle serait située entre un et deux mètres sous la surface de la planète. Cette information est une bonne nouvelle pour de futures missions humaines.

Des couches successives de neige à la surface de Mars

Une étude basée sur des données montre huit zones que l’érosion a exposées avec des pentes raides et d’importantes quantités de glace non loin de la surface, elles ont été repérées par le Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) envoyé sur orbite en 2005 par la NASA. Les variations de couleurs présentées par ces dépôts seraient un indice laissant penser qu’il s’agit d’accumulation répétitive.

Le robot Curiosity sur la planète Mars à la recherche d’une trace de vie. Crédit photo : Pxhere

Il aurait fallu plusieurs saisons et des cycles climatiques successifs pour produire ces strates selon Susan Conway, une géologue à l’université de Nantes. Le vent aurait enfin couvert la glace avec du sable et de la poussière. Les experts pensent que ces couches sont récentes, plus étendues que prévu et sujettes à l’érosion en été.

Des zones parfaites pour de futures bases humaines

Les chercheurs qui veulent construire de potentielles bases sur Mars misent sur cette recherche pour pouvoir construire de futures bases d’exploration humaine. Pour eux, ces sites sont très excitants, car ils permettront d’avoir de l’eau. Cette ressource importante permettra de combiner l’eau au dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère martienne pour avoir de l’oxygène. Du méthane pourra aussi être fabriqué, ce qui permettra de produire du carburant, nécessaire pour les moteurs de fusée.

La NASA cible donc ces lieux riches qui se trouvent tous pour la plupart à des latitudes de 55 degrés au nord et au sud. Ces espaces étant sujets à de longs hivers, les bases installées dans ces zones devront fonctionner à l’énergie solaire.

Source :

Le Dauphine