Accueil Innovation & Transport Projet Baguaille moon fou : une voile entièrement faite de capteurs solaires

Projet Baguaille moon fou : une voile entièrement faite de capteurs solaires

261
PARTAGER
voile
Crédit photo : Clem Onojeghuo - Unsplash

Une voile d’un nouveau genre a été imaginée par les créateurs du projet Baguaille moon fou. Elle équipera des voiliers électriques et sera recouverte de cellules photovoltaïques.

Une voile rigide faite de capteurs solaires

L’histoire commence avec un simple char à voile test et Gilles Serre, qui a été récompensé au concours Lépine pour la création d’une voile rigide à variation de surface. Un dénommé Cyril Bécu l’a ensuite contacté afin de concevoir ensemble une voile rigide du même type, équipée de capteurs solaires. C’est ainsi qu’a vu le jour le projet Baguaille moon fou.

voile
Crédit photo : Cyril BECU — Salon nautique 2017

C’est au salon nautique 2017 que le projet a été présenté au public pour la première fois. Il s’agit donc d’une voile qui prend la forme d’une aile d’avion modulable, et est entièrement faite de carbone et composée de compartiments équipés de capteurs solaires. Les navigateurs l’ouvrent et/ou la ferment en fonction de l’intensité du vent.

Une nouvelle forme de propulsion marine

La voile qui équipe donc un char à voile a été testée en mer. Elle permet de naviguer avec le vent et d’alimenter un moteur électrique. Mais également de ne plus produire de vibration pour la faune ni d’odeur de mazout. Elle permet ainsi la conception de voiliers écologiques qui ne nécessitent plus de moteurs à combustion, ce qui signifie donc également qu’ils n’ont pas non plus besoin d’huile.

voile
Crédit photo : Claudio Trigueros — Unsplash

Une autre particularité de la voile est qu’elle ne constitue pas un bloc unique. Et ne ressemble donc pas à ce que l’on a l’habitude de voir sur les engins actuels. La voile solaire combine deux éléments : le vent et la chaleur du soleil, pour naviguer efficacement et plus proprement. Et le projet a du succès, puisqu’une entreprise de porte-conteneurs s’est d’ores et déjà montrée intéressée par cette nouvelle forme de propulsion électrique.