Accueil Réchauffement Climatique Les côtes de la Grande-Bretagne attaquées par l’érosion

Les côtes de la Grande-Bretagne attaquées par l’érosion

454
PARTAGER
érosion
Crédit photo : Josefa Holland Merten - Unsplash

Les côtes de la Grande-Bretagne reculent de façon spectaculaire depuis quelques années, sous l’effet de l’érosion.

L’érosion : un phénomène tout à fait naturel

L’érosion est un phénomène naturel qui façonne continuellement notre relief. Elle est liée aux mouvements de l’eau de mer, aux fortes pluies… En somme, à tous les effets des éléments. L’érosion d’une zone se détermine selon le climat, le relief, la physique et la chimie de la roche, l’absence ou non de couverture végétale, l’historique tectonique et enfin, l’action de l’Homme.

En Grande-Bretagne, la ville de Skipsea se situe au bord de la mer du Nord. Elle a la particularité de présenter l’érosion la plus forte et la plus rapide observée en Europe : deux mètres par an. Même si ce phénomène est normalement observé sur les côtes de tous les pays, une telle vitesse d’action n’est en rien normal. Quelque chose est peu à peu en train de l’accélérer.

érosion
Crédit photo : Holli Harmsworth – Unsplash

L’érosion accélérée par le réchauffement climatique

Une érosion de deux mètres par an, cela n’avait rien de normal, auparavant. Selon les spécialistes, la cause d’une telle amplification du phénomène ne peut être liée qu’à une chose. Le réchauffement climatique et la fonte des glaces sont clairement pointés du doigt. En faisant augmenter le niveau de la mer, ils participent considérablement à l’accélération de l’érosion, notamment dans les zones situées en bord de mer.

La Grande-Bretagne (et bien d’autres îles) devrait voir sa géographie complètement bouleversée dans les années à venir. Le réchauffement climatique s’intensifie constamment, et donc l’amplification de l’érosion aussi. Ainsi, selon les estimations de l’Université de Southampton, à la fin du siècle et avec une montée de trois mètres du niveau des océans, la Grande-Bretagne aura totalement changée. La ville de Cambridge, située dans les terres au nord de Londres, se retrouvera alors, en bord de mer.