Accueil Pollution de l'air Pollution : la généralisation des vignettes anti-pollution

Pollution : la généralisation des vignettes anti-pollution

212
0
PARTAGER
vignettes
Crédit photo : Patrick Nouhailler - Flickr

Le système des vignettes anti-pollution se généralise dans la plupart des grandes villes françaises. Elles indiquent le degré de pollution de chaque véhicule. La toute dernière arrivée est la ville de Strasbourg, pour qui le système vient de devenir obligatoire.

Un système de vignettes pour lutter contre la pollution

Dans certaines villes, comme Strasbourg et sa banlieue, la vignette crit’air est devenue obligatoire. Elles permettent de connaître le degré de pollution de chaque véhicule et d’interdire la circulation aux plus polluants en cas de pic de pollution. D’autres villes de France ont récemment adopté ce système de vignettes.Ces dernières sont au nombre de six, toutes de couleur différentes et sont toutes aux prix de 4,18€.

La verte concerne les véhicules verts 100 % électriques. Les vignettes de 1 à 5, ensuite, sont classées selon l’âge du véhicule et son niveau de pollution. La voilette, n° 1, regroupe les véhicules essences et diesels à partir de janvier 2011. La seconde, jaune, concerne les véhicules immatriculés à partir de 1er janvier 2006 jusqu’à 2010 pour essences. La troisième qui est orange concerne ceux mis en circulation depuis le 1er janvier 1997 pour les essences et 2006 pour les diesels. Le système est dégressif, les autres vignettes concernent les véhicules les plus anciens.

vignettes
Crédit photo : TDFD alternatives

Des contrôles cependant encore rares

À Paris, et depuis le mois de juillet, tous les véhicules diesel d’avant 2001 ont interdiction de circuler en semaine. Néanmoins, beaucoup ignorent encore leur utilité. Et même, qu’elles sont obligatoires comme à dans la capitale et maintenant, Strasbourg. Une absence de vignette peut entraîner une amende.

Les amendes s’élèvent à 68 euros pour les deux-roues et les voitures et 135 euros pour les camions et autocars. Cependant, les contrôles sont encore très rares. En un mois et demi, seuls 25 procès-verbaux ont été dressés dans la capitale française. Les contrôles devraient néanmoins s’intensifier, et gagner de plus en plus de villes françaises notamment avant les prochains pics de pollution et grosses chaleurs de 2018.

Source :

Francetvinfo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz