Accueil Climat CO2 : un record de concentration dans l’air jamais observé depuis des...

CO2 : un record de concentration dans l’air jamais observé depuis des millions d’années

621
PARTAGER
CO2
Petter Rudwall - Unsplash

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) affirme, dans un rapport paru le 30 octobre 2017, que la concentration en CO2 dans l’air n’a jamais atteint un seuil aussi haut que durant l’année 2016.

Une concentration record en dioxyde de carbone dans l’air

La concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère n’avait pas atteint ce seuil depuis maintenant 3 à 5 millions d’années. À l’époque donc, les températures étaient de 2 à 3 ° Celsius plus élevés. Aussi, le niveau de la mer était de 10 à 20 mètres supérieur au niveau actuel. Cela principalement en raison des fontes glaciaires, selon l’ONU et son bulletin annuel sur les gaz à effet de serre.

Selon l’Organisation météorologique mondiale, cette forte hausse du niveau de CO2 serait la conséquence directe d’une conjonction entre un puissant épisode d’El Niño et les activités humaines. Pour rappel, El Niño est un courant marin chaud du Pacifique dont le nom a été étendu à un phénomène climatique particulier. Il s’accompagne généralement de pics de chaleur, et a fait dernièrement de 2015 et 2016 des années particulièrement chaudes.

CO2
Morgan Thompson – Unsplash

Une hausse de la température qui accentue l’urgence de la situation

Selon l’OMM, la situation actuelle mène droit vers une hausse dangereuse de la température avant la fin de ce siècle. L’organisation avait annoncé il y a quelques mois que l’Arctique avait connu, l’année dernière, des vagues de chaleur (polaires) proches du dégel. Et ce, pas moins de trois fois. De même, le dioxyde de carbone persiste plusieurs siècles dans l’air, et bien plus longtemps dans l’océan. Ainsi, les futurs phénomènes climatiques devraient s’intensifier, et les températures continuer de grimper petit à petit. Et cela, même si des mesures sont prises dès aujourd’hui.

Le secrétaire général de l’organisation avance néanmoins que la prise de conscience générale de la situation d’urgence dans laquelle nous nous trouvons devrait permettre de trouver des solutions. Le chef de l’agence ONU-Environnement affirme que malgré l’urgence, les solutions ne manquent pas, mais la volonté politique, oui.

L’Allemagne sera le terrain de nouvelles négociations très prochaines sur l’Accord de Paris.

Source :

Le Parisien, RFI