Accueil Énergies renouvelables Énergies renouvelables : les investisseurs privilégient le marché chinois et indien

Énergies renouvelables : les investisseurs privilégient le marché chinois et indien

224
0
PARTAGER
Crédit photo Photo DR

Le cabinet d’audit EY. vient de publier les résultats d’une étude concernant les investissements dans les énergies renouvelables. L’étude montre que les investisseurs préfèrent de plus en plus le marché asiatique notamment chinois et Indien. Ceci se fait au grand dam de la France qui s’est investie pourtant énormément dans son processus de transition énergétique.

L’Inde et la Chine en bonne place des investissements en énergies renouvelables

Avec cette nouvelle étude, l’Inde et la Chine deviennent les premiers pays au monde à investir dans les énergies renouvelables, devant les États-Unis et surtout la France où ce classement sonne comme une défaite.

Pourtant, les gouvernements ont mis un grand accent sur la transition énergétique. Des efforts qui ont été marqués notamment par l’augmentation de la consommation des énergies vertes en hexagone.

Crédit photo ID4D

Le résultat de la croissance des investissements dans les énergies renouvelables en Chine est en droite ligne avec la politique des autorités qui ont promis à la communauté internationale de poursuivre leurs efforts dans la lutte contre le réchauffement de la planète. Le pays a déjà réussi à transformer 17 % de sa consommation intérieure en énergie verte.

En Inde, le gouvernement mise sur l’énergie solaire en raison de sa situation géographique. New Delhi envisage de multiplier sa production d’énergie solaire par huit dans les années à venir. Une ambition qui sera tout de même difficile à atteindre selon les experts du Cabinet d’audit EY.

Les effets de la nouvelle politique climatique des États-Unis

Le cabinet d’audit EY. note également un autre facteur qui a propulsé ses deux pays d’Asie au sommet. Les discours belliqueux du président américain Donald Trump sur les Accords de Paris ont fait fuir les investisseurs.

Le même président n’hésite pas non plus à apporter son soutien aux maniaques des énergies fossiles outre-Atlantique. Autant de facteurs qui encouragent les investisseurs à privilégier depuis quelque temps vers la Chine et l’Inde.

Source :

Batiweb

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz