Accueil Développement durable Récolter l’énergie solaire grâce aux toits en béton, c’est possible !

Récolter l’énergie solaire grâce aux toits en béton, c’est possible !

208
0
PARTAGER
énergie solaire
Crédit photo : commons.wikimedia

Le projet est mené à Zurich, par les chercheurs de l’école polytechnique fédérale suisse (le ETHZ). Son but ? Permettre aux toits de récolter l’énergie solaire pour la transformer en électricité.

Un toit capable de capter l’énergie solaire

À l’heure actuelle, un seul prototype est construit. Il est constitué de 160 mètres carrés de surface et mesure 7,5 mètres de hauteur. Ce projet, actuellement en cours de démantèlement, devrait être reconstruit l’année prochaine sur le toit d’un immeuble du campus. Le but étant de permettre au bâtiment de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. Un projet donc ambitieux, au potentiel extrêmement intéressant en matière de développement durable.

Sa forme particulière et originale a été pensée via un algorithme, visant à s’assurer que le toit ne soit pas distordu par le poids de la structure en béton déposée dessus. Au total, le prototype supporte 20 tonnes de béton, déposées sur seulement 800 kilogrammes de structure (300 kg pour le textile polymère et 500 kg pour la toile de câbles). Ce prototype aura nécessité 4 années de préparation et six mois de fabrication.

Voici une vidéo de présentation du projet :

Une construction ingénieuse et prometteuse

La réalisation de ce toit est possible notamment grâce à des simulations qui limitent la quantité de matériaux utilisée. Elles permettent de faire varier avec exactitude l’épaisseur du toit entre 3 et 12 centimètres selon les endroits. Ce toit aux lignes fines et légères est composé d’une couche d’isolants thermiques enveloppée de deux parties en béton. L’électricité solaire sera donc générée par le biais de cellules photovoltaïques disposées sur la couche de béton supérieure.

C’est un système de câbles en acier tendus et d’échafaudages réutilisables créé par les ingénieurs qui leur permet de ne pas avoir recours à des mousses sur-mesure ou un coffrage à usage unique. Sur la partie basse, les chercheurs ont appliqué une couche de textile polymère, déposée en spray sous le contrôle d’un algorithme. Cette couche renforce l’adhérence du béton spécialement conçu pour se fixer sans couler à la structure, même sur les surface fortement inclinées.

Rendez-vous donc en 2018 pour les tests en situation réelle de ce prototype.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz