Accueil Énergie éolienne Éolien : la première ferme d’éoliennes marines est entrée en service

Éolien : la première ferme d’éoliennes marines est entrée en service

456
0
PARTAGER
EAST KILBRIDE, SCOTLAND - JULY 17: Wind turbines are seen at Whitelees wind farm on July 17, 2015 in East Kilbride, Scotland. According to a trade body Scottish councils could lose out on an estimated £44m of income over the next 20 years if changes are made to wind farm subsidies. (Photo by Jeff J Mitchell/Getty Images)

Pressenti pour surpasser le solaire en termes de capacités de production énergétique dans les années à venir, l’éolien vient de voir sa première ferme flottante ouverte. Produisant désormais de l’énergie à hauteur de 30 MW au large des côtes de l’Ecosse, la ferme à éoliennes est la première du genre en Europe.

Projet pilote, encore un

Conduit par la société norvégienne Statoil, le projet de la ferme éolienne est un pilote, qui vise à étudier les différents paramètres entrant en considération dans la création de pareille architecture.

Il n’est donc pas impossible que d’autres cours d’eau se voient demain, dotés de parcs éoliens, alimentant le réseau électrique terrestre.

Un situation géographique stratégique

La nouvelle centrale énergétique européenne, est située à 25 km de l’Aberdeenshire, un compté de l’Écosse. Situation stratégique choisie pour les vents forts qui y soufflent (10 mètres par seconde de moyenne), le parc éolien flottant est composé de 5 éoliennes dont les génératrices sont hissées à 253 mètres au-dessus de la surface de l’eau.

Crédits photo : Futura-Sciences

Cette hauteur s’explique par le fait qu’en hauteur, les vents sont plus forts et permettent donc du coup de générer plus d’énergie. Cependant, celle-ci est plafonnée à 5 mégawatts par éolienne, ce qui, dans les faits permet au parc flottant de produire 30 mégawatts.

Cette capacité énergétique suffit largement à couvrir les besoins de 20.000 foyers de taille moyenne.

Comment flottent les éoliennes ?

La question est légitime, puisque c’est une première, que d’installer des éoliennes, en haute mer. Elles sont habituellement disposées sur des sols plats.

Pour y parvenir, ce sont ingénieurs et architectes qui ont dû rivaliser de majesté avec l’imagination. En effet, chaque éolienne est disposée sur un colossal flotteur cylindrique de 3500 kg, de 90 mètres de long et 14 de diamètre, à moitié immergé.

Lestés à l’aide de 5000 tonnes de minerai, les flotteurs sont maintenus en place grâce à un système d’ancrage sophistiqué, robuste et géré par ordinateur. Il est composé de câbles reliés 3 par 3 et mesurant 5 mètres chacun, pour 16 mètres de diamètre.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz