Accueil Innovation & Transport En Chine, la tendance sera bientôt aux bus autonomes

En Chine, la tendance sera bientôt aux bus autonomes

309
0
PARTAGER
Crédits photo : MIT Technology Review

Les villes de demain seront celles-là qui gèreront sans intervention humaine aucune, le réseau électrique, hydrique, les flux des transports en commun et autres entités. En attendant l’avènement de ce futur pas si lointain, la Chine prend les devants et pense déjà au lancement des bus autonomes pour mieux gérer les transports en commun de ses grandes villes.

C’est l’alter-égo chinois de Google, Baidu, qui est à la manœuvre, et fait déjà des cartographies des itinéraires des routes.

Un projet bien avancé, des partenaires de choix

En effet, le chinois Baidu a annoncé au décours de conférence The Wall Street Journal’s D.Live, par la voix de son PDG, Robin Li, avoir noué des partenariats puissants avec Microsoft, propriétaire des outils de cartographie Here de Nokia, mais aussi le constructeur automobile allemand BMW.

Crédits photo : Baidu

Il est question ici d’un transfert de technologies, puisque le moteur de recherche chinois est également l’associé dans ce projet de voiture autonome, d’une concessionnaire automobile local.

Le but étant de développer un bus, pressenti pour être lancé dès l’année prochaine.

Pour l’heure, des véhicules BMW sillonnent les rues des grandes villes afin de récupérer les données de cartographie, qui serviront à la programmation des automates et l’intelligence artificielle qui géreront les bus autonomes Baidu.

Déjà un projet similaire à proximité

La ruée vers les transports autonomes n’est pas uniquement l’apanage des sociétés occidentales ou de la Chine, puisque Singapour serait également bien avancé dans le domaine.

Les transports au sein de l’Université Technologique de Nanyang seraient dans quelques semaines sous le contrôle de navettes de bus autonomes.

Pourquoi une course aux bus connectés ?

Une voiture pour tous, c’est l’idéal de notre société, mais hélas, ce mode de vie est néfaste pour notre environnement, qui encaisse chaque année quantités astronomiques de CO² issus des véhicules thermiques et de la circulation routière.

Les transports autonomes en général et les bus autonomes en particulier ont pour principal but de rationaliser l’offre de transports en commun, pour gérer au mieux les déplacements dans les grandes métropoles et réduire l’empreinte carbone de l’activité automobile.

Source :

Ubergizmo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz