Accueil Innovation & Transport Renault prend un virage tout électrique ou presque, c’est officiel

Renault prend un virage tout électrique ou presque, c’est officiel

1200
PARTAGER

Le principal défaut des véhicules électriques, c’est bien-sûr leur autonomie. Et c’est l’une des entités qui font qu’aujourd’hui, rares sont les marques ayant décidé de proposer des versions électriques de leurs modèles phares, et les consommateurs à avoir sauté le pas vers l’achat d’un véhicule propre.

Seulement, pour donner un peu plus de crédit à son combat contre la pollution, la marque française Renault a annoncé amorcer un virage électrique, elle deviendrait ainsi un acteur majeur du secteur.

Entre 2017 et 2022, Renault fait sa transition énergétique

La marque l’a en effet annoncé au décours d’une réunion des actionnaires, le 6 octobre dernier, elle deviendra grâce à son plan stratégique 2017-2022, une marque axée sur le low-cost et l’électrique.

La marque au Losange dirigée par un certain Carlos Ghosn, est depuis le début de cette année le premier groupe automobile mondial grâce à son alliance stratégique avec le japonais Nissan. Vendant 5 268 079 de véhicules, contre 5 155 600 pour Volkswagen, l’ex-premier mondial.

Seulement, parmi ces millions de véhicules vendus, une très faible portion est propulsée par l’électrique, le reste étant alimenté par l’essence ou le gasoil.

Renault voudrait donc profiter de sa position sur le marché de l’automobile et de sa dynamique actuelle, pour faire ancrer définitivement les véhicules électriques dans le paysage automobile mondial et grand-public. L’ambition étant de devenir via cette nouvelle stratégie le premier constructeur électrique mondial.

Une électrification en masse

Le groupe franco-japonais a en effet annoncé une électrification en masse de sa gamme de véhicules, qui pourrait proposer sur un total de 21 modèles attendus entre 2017 et 2022, 8 véhicules tout électrique et jusqu’à 12 hybrides mêlant essence et électrique.

Le diesel ne ferait enfin plus partie des plans premiers du groupe, passant d’une portion de 60% de son parc automobile à moins de 30% d’ici 2022.

Pour rappel, seules trois Renault sont électriques aujourd’hui, la Zoe, la Twizy et le Kangoo. De plus, en 2016, seuls  25 600 Renault électriques ont été écoulés sur le Vieux Continent.

Source :

Les Échos