Accueil Recyclage Recyclage : des déchets transformés en meubles design et écolos

Recyclage : des déchets transformés en meubles design et écolos

424
0
PARTAGER

Avec la diminution des réserves mondiales de matières premières et l’épineux problème lié au réchauffement de la planète, nous devons impérativement revoir la manière dont nous consommons et produisons les déchets.

Sous un autre angle, il est également possible de prendre un versant différent afin de trouver des solutions ingénieuses, servant à la réutilisation de nos déchets. Venu tout droit de Grande-Bretagne, voici un concept qui met les déchets au centre de la civilisation moderne, en transformant ces derniers en meubles design.

Des restes de cigarette et du plastique, et c’est tout

La société britannique Pentatonic encore inconnue du grand-public, vient de faire une entrée fracassante dans l’arène des fabricants de meubles.

En effet, cette dernière propose des meubles fabriqués selon un concept inédite, à base de mégots de cigarettes, de smartphones usagés et de plastique.

Alors que l’on s’attendrait à ce que les meubles en question soient bizarres, diformes ou tout simplement un peu datés, il semblerait en fait que la firme ait trouvé le moyen d’allier beauté, utilité et déchets de consommation.

Interrogé à ce sujet, Jamie Hall co-fondateur de Pentatronic, affirmait que ses associés et lui ont été unis par cette frustration créée par l’abondance de déchets dans nos villes, et l’absence de solutions dynamiques pour réutiliser avec panache.

Elle dépollue et se fait du cash

La matière première de Pentatronic, ce sont les déchets. Et la start-up en a acheté à haut de 480 millions d’unités, de bouteilles plastiques usagées.

Parmi les variétés de plastique utilisées, l’on retrouve notamment le polyéthylène qui entre dans la composition des bouteilles en plastique, mais aussi et surtout le polypropylène, entrant la composition des bouchons de gobelets et des bouteilles de lait.

Les principales caractéristiques intéressantes dans ces deux matériaux étant qu’ils sont capables de supporter du poids tout en étant flexible et malléables. En somme excellents pour devenir des meubles.

Seul bémol, le prix de ventes des meubles créés à base de déchets, qui est loin d’être donné. Il faudra par exemple compter entre 300 et 500 euros pour une chaise, et jusqu’à 1000 euros pour une table. La première collection de meubles devrait voir le jour début 2018.

Source :

Mashable

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz